Autorisation de mise sur le marché européenne pour le vaccin méningococcique quadrivalent Menveo®

Publié le 19 mar. 2010 à 23h26

Biographie

- Professeur agrégé enseignant à l'École du Val-de-Grâce et à l'Université de Bordeaux.

Liens d'intérêt

- Aucune perception de rémunération ou de tout autre avantage de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.
- Aucune rémunération ou avantages reçus de l'industrie pharmaceutique.
- Déclaration mise à jour le 18 novembre 2019.

MesVaccins.net.

Le vaccin méningococcique tétravalent conjugué Menveo®, fabriqué par le laboratoire Novartis, a reçu une autorisation de mise sur le marché (AMM) de l'Agence européenne du médicament (EMEA) en procédure centralisée le 18 mars 2010. Cette procédure permet de commercialiser un médicament ou un vaccin dans les 27 états membres de l'union européenne. 

Le vaccin Menveo® confère une protection contre les infections invasives à méningocoque des sérogroupes A, C, W135 et Y. L'AMM concerne les adolescents âgés de 11 ans et plus ainsi que les adultes exposés à un ou plusieurs des sérogroupes contenus dans le vaccin. Le vaccin Menveo® sera le premier vaccin quadrivalent conjugué commercialisé en Europe. Il existe un autre vaccin conjugué tétravalent (Menactra®), mais celui-ci n'est commercialisé qu'en Amérique du Nord ; il est cependant disponible en France sous ATU (autorisation temporaire d'utilisation) dans un nombre très limité d'indications.

Pourquoi un vaccin conjugué ?

Les antigènes vaccinaux utilisés pour vacciner contre les méningocoques sont des polyosides (polymères glucidiques) contenus dans la capsule de la bactérie. Contrairement aux antigènes protéiques, les antigènes polyosidiques sont moins immunogènes et ne suscitent pas de réponse des lymphocytes T, expliquant l'absence d'effet rappel lorsque l'antigène est ré-administré. La conjugaison désigne un procédé qui consiste à coupler un antigène polyosidique à une protéine, permettant ainsi d'améliorer l'efficacité vaccinale. Ainsi, les vaccins conjugués contre le méningocoque C, à l'inverse des vaccins méningococciques C non conjugués, sont efficaces chez les jeunes nourrissons, suscitent une production élevée d'anticorps, bénéficient d'un effet rappel (amplification de la réponse immunitaire lors d'une ré-administration) et permettent de lutter contre le portage du méningocoque dans la gorge. La communauté médicale espère que le vaccin Menveo® permettra d'obtenir les mêmes améliorations par rapport au seul vaccin quadrivalent non conjugué actuellement commercialisé et disponible en France, le vaccin Mencevax®.

Le rapport Européen d'Evaluation Publique (EPAR) du vaccin Menveo® sera disponible dans quelques jours sur le site de l'EMEA.