Publication d'un avis relatif à la stratégie vaccinale grippe pour la saison 2010-2011

Publié le 1 juin 2010 à 11h38

Biographie

- Professeur agrégé enseignant à l'École du Val-de-Grâce et à l'Université de Bordeaux.

Liens d'intérêt

- Aucune perception de rémunération ou de tout autre avantage de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.
- Aucune rémunération ou avantages reçus de l'industrie pharmaceutique.
- Déclaration mise à jour le 26 août 2020.

Le Haut Conseil de santé publique vient de publier un avis relatif à la stratégie vaccinale grippe pour la saison 2010-2011. L'argumentaire justifiant ces recommandations est détaillé dans un rapport du groupe de travail du Comité technique des vaccinations. Une synthèse des recommandations vaccinales contre la grippe saisonnière est disponible ici.

En pratique, il sera recommandé d'utiliser selon les cas un vaccin trivalent ou un vaccin monovalent.

1. En métropole

1.1. Pour les personnes éligibles à la vaccination grippe saisonnière

  • Personnes âgées de 65 ans et plus : 1 dose de vaccin trivalent
  • Enfants à partir de l’âge de 6 mois et adultes présentant des facteurs de risques de complication pour la grippe saisonnière, y compris les femmes enceintes et les personnes présentant dysfonctionnement du système immunitaire, utiliser le vaccin trivalent :
    - enfant de 6 à 35 mois : 2 demi-doses ;
    - enfant de 3 à 8 ans non vacciné antérieurement : 2 doses ;
    - 9 ans et plus : 1 dose ;
  • Personnes âgées de 6 mois et plus infectées par le VIH, quel que soit leur âge et leur statut immuno-virologique, utiliser le vaccin trivalent :
    - enfant de 6 à 35 mois : 2 demi-doses ;
    - enfant de 3 à 8 ans non vacciné antérieurement : 2 doses ;
    - 9 ans et plus : 1 dose ;
  • Entourage familial des nourrissons âgés de moins de 6 mois présentant des facteurs de risque de grippe grave : 1 dose de vaccin trivalent
  • Professionnels de santé et autres professionnels : 1 dose de vaccin trivalent

1.2. Pour les personnes non éligibles à la vaccination grippe saisonnière

  • Femmes enceintes sans facteurs de risque pour la grippe saisonnière, dès le 2ème trimestre de grossesse ;
  • Personnes atteintes de maladies endocriniennes et métabolique susceptibles d’être décompensées par une infection aiguë
  • Personnes ayant une obésité avec indice de masse corporelle supérieur ou égal à 30 ;

         - 1 dose de vaccin monovalent avec ou sans adjuvant ;
         - ou à défaut 1 dose de vaccin trivalent

Le HCSP considère que la vaccination pour la campagne 2010- 2011 n’est pas un rappel de la vaccination pandémique 2009. Ainsi, les personnes ayant été vaccinées avec un des vaccins monovalents pandémiques et qui présentent un facteur de risque de complication de la grippe saisonnière justifiant une vaccination annuelle, doivent être vaccinées avec un vaccin trivalent quel que soit le type de vaccin pandémique utilisé lors de la saison 2009-2010.

Les nourrissons âgés de moins de 12 mois posent un problème difficile : ils ont présenté un sur risque de développer des formes graves ou mortelles de grippe A(H1N1)2009 qui a surtout affecté ceux ayant des facteurs de risque, et, d’après les données actuellement disponibles les nourrissons âgés de moins de 6 mois. Cependant, la vaccination de l’entourage des nourrissons âgés de moins de 6 mois est difficile à délimiter et à réaliser, l’efficacité de la vaccination contre la grippe chez les jeunes nourrissons n’est pas formellement démontrée et le nombre de sujets à vacciner pour éviter un cas grave, est élevé.

Le HCSP arrêtera les recommandations concernant la vaccination des nourrissons âgés de moins de 12 mois sans facteur de risque de complication pour la grippe saisonnière, après examen des études en cours sur les formes graves de grippe observées chez les enfants en France et au vu de l’évolution des données épidémiologiques internationales au cours des prochains mois.

Le HCSP avait fait des recommandations d’utilisation de vaccins pandémiques A(H1N1)v, avec ou sans adjuvant selon les cas, pour les personnes présentant un dysfonctionnement inné ou acquis du système immunitaire, ainsi que pour celles présentant des maladies de système. Ces sujets relèvent d’une vaccination contre la grippe saisonnière par le vaccin trivalent qui les protègera également contre les virus A(H3N2) et B. Les études, actuellement en cours d’analyse, devraient permettre de préciser ultérieurement si certaines catégories de ces personnes devraient bénéficier d’une seconde dose de vaccin.

2. Dans l’hémisphère sud

2.1. Collectivités d’outre-mer

Les recommandations vaccinales énoncées plus haut leur sont applicables.

Jusqu’à ce jour, sur l’île de la Réunion, la vaccination contre la grippe a été effectuée avec le même vaccin et à la même période que dans la métropole.

Cependant, les données épidémiologiques et virologiques concernant cette île montrent que la formule « hémisphère nord » et la période de vaccination sont inadaptées à ce département. Une vaccination en début d’automne austral avec le vaccin de formule « hémisphère sud » qui, actuellement, ne dispose pas d’autorisation de mise sur le marché en France, serait plus logique.

Ainsi, le HCSP souhaite qu’une solution réglementaire soit trouvée pour que la vaccination antigrippale des personnes devant recevoir le vaccin trivalent soit débutée le plus rapidement possible et avant la circulation active des virus grippaux dans les collectivités d’outre-mer de l’hémisphère sud et notamment à la Réunion. 

2.2. Voyageurs dans l’hémisphère sud

Le HCSP recommande aux personnes à risque pour la grippe pandémique A(H1N1)2009 non vaccinées à ce jour contre le virus A(H1N1)v pandémique, et se rendant dans l’hémisphère sud pendant l’automne et l’hiver australs, de se faire vacciner avec le vaccin monovalent pandémique A(H1N1)v 2009. Cette vaccination vise à conférer une protection individuelle et n’a pas de but collectif, notamment empêcher le démarrage d’une circulation épidémique très peu probable de virus issus d’un cas importé. Le HCSP souligne que la saison grippale n’a pas encore démarré dans l’hémisphère sud et que ces recommandations pourront être révisées en fonction de l’épidémiologie et des caractéristiques de la grippe qui surviendra dans ces régions.