Avis relatif aux mentions minimales obligatoires pour la publicité des vaccins

Publié le 30 juin 2010 à 08h31

Biographie

- Professeur agrégé enseignant à l'École du Val-de-Grâce et à l'Université de Bordeaux.

Liens d'intérêt

- Aucune perception de rémunération ou de tout autre avantage de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.
- Aucune rémunération ou avantages reçus de l'industrie pharmaceutique.
- Déclaration mise à jour le 26 août 2020.

Le Code de la santé publique précise, notamment dans l’article L.5122-6 modifié par l’article 110 de la loi n° 2009-879 du 21 juillet 2009, que les campagnes publicitaires auprès du public pour des vaccins ne sont autorisées que si elles sont assorties, de façon clairement identifiée, des mentions minimales obligatoires in extenso facilement audibles et lisibles, selon le support du message publicitaire concerné et sans renvoi, que le Haut Conseil de la santé publique détermine sur la base de ses avis.

Le Haut Conseil de santé vient de mettre à jour les mentions minimales obligatoires pour la publicité des vaccins Boostrixtetra®, Repevax®, Engerix B® (10 µg ou 20 µg), Genhevac B®, HBVaxPro® (5 µg, 10 µg ou 40 µg), Priorix®, M-M-RVaxpro®, Varilrix®, Varivax® et Intanza® 15 µg. Ces mentions sont valables pour tout média et hors média (affiche, site web, spots…) et toute modalité des messages (écrits, audiophoniques ou visuels). Elles doivent être incluses dans leur intégralité, sans modification d’ordre ou de contenu du texte, de façon lisible et audible.

Les mentions minimales publiées sont les suivantes :

1. Vaccins quadrivalents diphtérie-tétanos-polio-coqueluche pour l'adulte Boostrixtetra® et Repevax®

« Pour protéger les jeunes nourrissons non encore vaccinés contre la coqueluche, le Haut Conseil de la santé publique recommande l’utilisation du vaccin diphtérie-tétanos-polio-coqueluche pour :

  • Les adultes n’ayant pas été vaccinés contre la coqueluche dans les dix dernières années à l’occasion du rappel d.T.P.
  • Les adolescents et les adultes de l’entourage des nourrissons.
  • Les personnes qui prévoient d’avoir un enfant.

Ce vaccin ne doit être utilisé qu’une seule fois chez l’adulte.

Chez les femmes enceintes, cette vaccination sera réalisée juste après l’accouchement.

Pour plus d’information : www.hcsp.fr »

2. Vaccins contre l'hépatite B Engerix B®, Genhevac B® et HBVaxPro®

« Le Haut Conseil de la santé publique recommande la vaccination contre l’hépatite B :

  • En priorité pour tous les nourrissons.
  • Pour les enfants et adolescents de moins de 16 ans non vaccinés.
  • Pour les adultes non vaccinés à risque élevé d’exposition.

Pour plus d’information : www.hcsp.fr ».

3. Vaccins contre la rougeole, la rubéole et les oreillons Priorix® et M-M-RVaxpro®

« Le Haut Conseil de la santé publique recommande la vaccination contre la rougeole, les oreillons et la rubéole :

  • Pour les enfants en collectivité dès l’âge de 9 mois avec une deuxième dose entre 12 et 15 mois.
  • Pour les autres enfants à l’âge de 12 mois avec une deuxième dose entre 13 et 23 mois.

Dans le cadre d’une politique d’élimination de la rougeole et de la rubéole congénitale, toute personne née depuis 1992 devrait avoir bénéficié de deux doses et toute personne née entre 1980 et 1991 devrait avoir bénéficié d’une dose ; ainsi que toutes femmes en âge d’avoir un enfant non protégée contre la rubéole.

Pour plus d’information : www.hcsp.fr ». 

4. Vaccins contre la varicelle Varilrix® et Varivax®

« Le Haut Conseil de la santé publique ne recommande pas la vaccination systématique des enfants de moins de 12 ans contre la varicelle.

Le Haut Conseil recommande la vaccination contre la varicelle pour :

  • Les adolescents âgés de 12 à 18 ans n’ayant pas eu la varicelle.
  • Les femmes n’ayant pas eu la varicelle et en âge d’avoir un enfant.

Pour plus d’information : www.hcsp.fr ».

5. Vaccin contre la grippe saisonnière Intanza® 15 µg

« Le Haut Conseil de la santé publique rappelle les recommandations générales de la vaccination contre la grippe saisonnière :

  • Chaque année.
  • Pour les personnes âgées de 65 ans et plus.
  • Pour les personnes à risque élevé de complications de la grippe à partir de l’âge de 6 mois.
  • Pour l’entourage des nourrissons de moins de 6 mois présentant des facteurs de risque.

Le vaccin intradermique contre la grippe Intanza® 15 μg ne peut être administré :

  • qu’aux personnes âgées de 65 ans et plus ;
  • qu’aux personnes à risque élevé de complications de la grippe, âgées de 60 ans et plus.

Pour plus d’information : www.hcsp.fr ».