Encéphalite japonaise en Inde

Publié le 8 juil. 2010 à 08h12

Biographie

- Assistant de biologie médicale et au service des urgences de l'HIA Bégin, à Saint-Mandé
- Spécialiste des envenimations, auteur de plusieurs publications scientifiques sur ce sujet, et co-auteur du livre intitulé "aspects cliniques et thérapeutiques des envenimations graves" (Urgence Pratique publications).

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération de l’industrie pharmaceutique
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins
- Déclaration mise à jour le 31/08/2014

Plus d’une centaine de cas d’encéphalite aiguë ont été rapportés dans l’état du Manipur en Inde. Trois patients sont décédés, tous des enfants de moins d'un an. Les échantillons sanguins de plusieurs patients ont été adressés à des laboratoires de Dibugarh et New Dehli pour confirmer éventuellement le diagnostic d'encéphalite japonaise. Dans l’attente, les autorités sanitaires du Manipur ont renforcé la lutte anti-vectorielle par des pulvérisations de Malathion en zone urbaine et rurale, afin de détruire le vecteur, un moustique du genre Culex. Par ailleurs, un programme de vaccination contre le virus de l’encéphalite japonaise devrait être lancé dans quelques mois pour les enfants de 0 à 14 ans.

Source : Promed.