Un nouvel avis recommande la vaccination rapide des femmes enceintes et des personnes obèses

Publié le 30 déc. 2010 à 10h50

Biographie

- Professeur agrégé enseignant à l'École du Val-de-Grâce et à l'Université de Bordeaux.

Liens d'intérêt

- Aucune perception de rémunération ou de tout autre avantage de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.
- Aucune rémunération ou avantages reçus de l'industrie pharmaceutique.
- Déclaration mise à jour le 26 août 2020.

Le Haut conseil de la santé publique vient de publier sur son site un nouvel avis actualisant la stratégie vaccinale contre la grippe pour la saison en cours (2010-2011).

Cet avis, adopté à l'unanimité des membres du Comité technique des vaccinations, fait suite à la prise en compte des données épidémiologiques les plus récentes concernant la grippe. Celles-ci montrent que le virus influenza A(H1N1) 2009 garde des caractéristiques de virus pandémique par sa propension à entraîner des complications respiratoires graves (syndrome de détresse respiratoire aiguë), à affecter des sujets jeunes et sans facteurs de risque ainsi que les femmes enceintes. En Angleterre, près d'une trentaine de décès, la plupart dus au virus A(H1N1) 2009, ont été rapportés. En France, alors que l'épidémie de grippe vient à peine de commencer, 25 cas graves ayant nécessité une hospitalisation en réanimation ont été rapportés, dont 17 étaient liés au nouveau virus H1N1 ; six décès sont survenus, dont quatre dus à ce virus. De plus, contrairement aux estimations initiales, il semble qu'une proportion élevée d'adultes ne soit pas protégée, pouvant favoriser la survenue d'une vague épidémique importante. Par ailleurs, les données de pharmacovigilance et les études épidémiologiques montrent que les vaccins contre la grippe A(H1N1) 2009 sont respectivement bien tolérés et efficaces.

En conséquence, le Haut Conseil de la santé publique :

  • Insiste sur le risque de formes graves de grippe et de décès chez des sujets de moins de 65 ans ayant des facteurs de risque les rendant éligibles à la vaccination saisonnière, et
  • Recommande fortement que ces sujets se fassent vacciner dans les plus brefs délais s’ils ne l’ont pas encore été.
  • Constate que le virus grippal A(H1N1)2009 a gardé des caractéristiques du virus pandémique par sa propension à affecter gravement les femmes enceintes et les personnes obèses, et
  • Recommande que les femmes enceintes et les sujets présentant une obésité avec un indice de masse corporelle (IMC) supérieur ou égal à 30 soient rapidement vaccinés.

Par ailleurs, le Haut Conseil de la santé publique constate que des complications graves de la grippe sont observées chez des sujets jeunes sans facteurs de risque. C’est pourquoi il rappelle l’intérêt de la vaccination contre la grippe au titre de la protection individuelle dans la population générale. Il insiste également sur l’intérêt des mesures visant à limiter la gravité de la grippe ou à la prévenir, notamment l’utilisation des antiviraux, les mesures d’hygiène, les mesures barrière et la vaccination des professionnels de santé. Cet avis pourra être revu en fonction de l’évolution de l’épidémiologie.

La prise en compte de cet avis pour l'élaboration des nouvelles recommandations vaccinales personnalisées contre la grippe par les sites Internet MesVaccins.net et MedecineDesVoyages.net sera effective avant le 31 décembre 2010. Une synthèse actualisée concernant la grippe et les recommandations vaccinales contre la grippe est disponible ici

Source : Haut conseil de la santé publique.