Evaluation d'un projet de suivi vaccinal par la Haute autorité de santé

Publié le 2 jan. 2011 à 20h12

Biographie

- Professeur agrégé enseignant à l'École du Val-de-Grâce et à l'Université de Bordeaux.

Liens d'intérêt

- Aucune perception de rémunération ou de tout autre avantage de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.
- Aucune rémunération ou avantages reçus de l'industrie pharmaceutique.
- Déclaration mise à jour le 26 août 2020.

Parmi différents projets initiés par le Fonds de promotion de l’information médicale et médico-économique (Fopim), la Haute autorité de santé (HAS) a évalué un outil informatique d'évaluation du suivi vaccinal.

L'objectif de cet outil informatique, baptisé "Freevax", était d'aider à la décision vaccinale afin d'optimiser la couverture vaccinale. Dans son rapport, l'HAS précise que le logiciel Freevax, dédié aux médecins prescripteurs, consiste en une base de données sur les vaccins, dotée d’un module informatique permettant d’évaluer la couverture vaccinale optimale d’un patient donné et d’éditer le cas échéant son carnet vaccinal. La mise à disposition de cet outil en open source devait permettre une intégration gratuite et aisée dans les logiciels métiers. Freevax a été élaboré par la société Malchar et développé avec la collaboration de la Base de données sur les Médicaments Claude Bernard (société RESIP, filiale de Cegedim) comme source d’information pour les vaccins commercialisés. Ce système expert sur les vaccinations est accessible gratuitement sur le site http://www.apima.org/freevax/index.html. Une fois que le médecin a saisi l’historique des vaccinations du patient, le système lui propose les vaccinations à réaliser. Sa mise à jour est réalisée par intégration des nouvelles publications sur les vaccins, ainsi que les nouveaux vaccins, en utilisant les références du Bulletin Épidémiologique Hebdomadaire publié par l’Institut de veille sanitaire.

Le logiciel répondait à deux besoins des professionnels en pratique vaccinale courante : un système d’alerte sur les besoins vaccinaux des patients, dans l’objectif d'améliorer la couverture vaccinale de toute une « patientèle », et une base experte de connaissances capable de répondre aux cas complexes. Il est possible d’interfacer le logiciel avec le logiciel métier du praticien grâce à des formats d’échanges XML et les codes sources sont disponibles. Cependant, des points faibles ont été relevés par l'HAS. Le logiciel n’est pas facile à intégrer d’emblée dans les logiciels métiers en raison de l'absence de normalisation des états physio-pathologiques. Par ailleurs, alors que Freevax a été proposé à l'ensemble (France entière) des médecins utilisateurs potentiels (pédiatres et généralistes), seuls environ 2 000 d’entre eux (2 %) ont téléchargé le logiciel. Les éditeurs ne l’ont pas implémenté dans leur logiciel, montrant la faiblesse de la demande. Le fait par exemple que le logiciel n’offre pas de marche à suivre lorsque le patient ne peut informer sur ses vaccins passés est une limite de l’outil. En dehors de la vaccination initiale des enfants, l'administration des vaccins répond à des situations cliniques et sociales très variées (coût, motivation, risque iatrogène,...) et il n'est pas certain que le logiciel ait intégré ce niveau de complexité ou que les utilisateurs potentiels lui aient reconnu le niveau d'expertise suffisant pour s'y référer. Par ailleurs, pour réaliser l'objectif de santé publique d’amélioration significative de la couverture vaccinale de toute la population, la seule distribution d'un logiciel expert ne paraît pas une solution efficace, en l'absence notamment de campagne de communication associée.

L'HAS a relevé l'existence de notre site Internet (http://www.mesvaccins.net/home/index.php) : 

"Aux objectifs très proches de ceux de Freevax, MesVaccins.net offre aux usagers et aux professionnels de santé des informations personnalisées sur les vaccinations, régulièrement mises à jour, didactiques et complètes. Ce site est maintenu par une équipe plus importante dont beaucoup de membres appartiennent à des institutions (membre du Comité Technique des Vaccinations et attaché à un service hospitalier universitaire). Les promoteurs de ce site ont pu mettre en place une procédure réactive de recueil et de mise à jour des données."

L'équipe de MesVaccins.net a entièrement repensé l'intégration aux logiciels métiers. Un partenariat a été conclu avec deux éditeurs de logiciels et les conditions déterminant des recommandations vaccinales ont été normalisées et intégrées à un formulaire en ligne dont la facilité de complétude a fait l'objet d'une attention particulière. La prise en compte en temps réel, grâce à un nouveau concept de "wiki-experts", des caractéristiques individuelles du patient (âge et sexe mais aussi état de santé, conditions de vie et de travail, entourage et paramètres d'un éventuel voyage à l'étranger) est exhaustive et conforme aux recommandations des autorités sanitaires, notamment :

  • calendrier vaccinal et recommandations aux voyageurs publiés annuellement dans le Bulletin épidémiologie hebdomadaire,
  • avis du Haut conseil de la santé publique,
  • résumés des caractéristiques des produits et alertes de pharmacovigilance de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé ou de l'Agence européenne du médicament,
  • fiches de transparence des vaccins et recommandations de l'HAS.

La mise en place prochaine du carnet de vaccination électronique intelligent de MesVaccins.net et son partage avec les professionnels de santé seront des atouts importants pour l'adhésion du grand public et des professionnels de santé (médecins, pharmaciens, infirmiers et sages-femmes). Enfin, une subvention récemment accordée par l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (INPES) permettra d'informer le grand public et les professionnels de santé de l'existence des outils de personnalisation des recommandations vaccinales mis en place par MesVaccins.net.

Source : Haute autorité de santé.