Encéphalite à tiques

Dernière mise à jour : 06 juillet 2021 15:42:09


La maladie

Les méningo-encéphalites à tiques sont des maladies saisonnières transmissibles à l’homme par morsure de tiques, d’où leur nom. Cette maladie existe en Europe centrale, orientale et septentrionale, ainsi que dans le nord de l’Asie centrale, de la Chine et du Japon (Figure 1).

Dans un avis du 5 juin 2020, le Haut Conseil de la santé publique a recommandé d'inscrire l'encéphalite à tiques sur la liste des maladies à déclaration obligatoire (DO).

Figure 1 : Répartition des cas confirmés d'encéphalite à tiques - taux de notification pour 100 000 personnes par pays en Europe (UE et EEE), 2018 [ECDC].

Sa transmission est saisonnière, du printemps à l’automne.

Elle peut être la cause de décès ou laisser des séquelles neurologiques.

Les recommandations pour les voyageurs

La vaccination contre l’encéphalite à tiques est recommandée pour les voyageurs devant séjourner en zone rurale ou boisée dans les régions d’endémie (Europe centrale, orientale et septentrionale, nord de l’Asie centrale, nord de la Chine et nord du Japon), du printemps à l’automne.

Les pays à risque sont les suivants (en gras les pays où la maladie est endémique). Mise à jour 2021.

Albanie, Allemagne (landers du sud du pays : Bavière, Bade-Wurtemberg, Thuringe, Saxe, Sarre, Rhénanie-Palatinat, Hesse ; et Basse-Saxe), Arménie, Autriche, Belgique, Biélorussie, Bosnie, Bulgarie, Croatie, Danemark, Estonie (ouest du pays), Finlande (régions côtières et archipels au sud du pays), France, Hongrie, Italie, Kazakhstan, Lettonie, Lituanie, Macédoine, Moldavie, Monténégro, Norvège, Pays-Bas, Pologne, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Russie occidentale, Serbie, Slovaquie (nord et centre du pays), Slovénie, Suède (sud du pays), Suisse (hormis les cantons du Tessin et de Genève), Ukraine.

Hors Europe.

Chine (Nord-est et Nord-ouest), Corée du sud, Japon, Kirghizstan, Mongolie, Russie orientale.

Le schéma vaccinal

Trois vaccins inactivés sont disponibles en France : Ticovac adulte et enfant d’une part, Encepur d’autre part. Ces deux vaccins sont préparés à partir de deux  souches différentes.

1. Ticovac enfant : chez les enfants de 1 à 15 ans révolus.

Trois doses à J0, entre M1 et M3 après la première dose, puis entre M5 et M12 après la seconde dose.

2. Ticovac adulte : à partir de l'âge de 16 ans.

Trois doses à J0, entre M1 et M3 après le première dose, puis entre M5 et M12 après la seconde dose.

3. Encepur : à partir de l'âge de 12 ans.

Trois doses à J0, entre M1 et M3, puis entre M9 et M12 après la seconde  dose. Pour ces vaccins, le premier rappel est à administrer 3 ans après la troisième  dose.

4. Schéma vaccinal accéléré.

Si une immunisation rapide est nécessaire, deux schémas accélérés peuvent être utilisés, selon la spécialité :

  • Ticovac enfant : 3 doses à J0, à J14, puis entre 5 à 12 mois après la seconde dose.
  • Ticovac adulte : 3 doses à J0, à J14, puis entre 5 à 12 mois après la seconde dose.
  • Encepur : 3 doses à J0, à J7 et à J21 (auquel cas le premier rappel doit être administré 12 à 18 mois après la primo-vaccination).

5. Interchangeabilité.

Un schéma vaccinal (primo-vaccination et rappels) commencé avec l’un des vaccins peut être poursuivi avec l’autre, sauf dans le cas du schéma accéléré.

6. Associations possibles.

Pas de contre-indication signalée.

Vaccins contre cette maladie