Epidémie de méningite à méningocoque au Ghana

Publié le 14 mar. 2011 à 08h38

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Les services du Ministère de la santé du Ghana ont enregistré 103 cas (dont 15 décès) de méningite cérébrospinale (ou méningite à méningocoque) dans le Haut Ghana ouest (districts de Jirapa, Sissala ouest, Nadowli, Lawra, Lambussie, Wa Municipal, Sissala East, Wa West et East Wa), au cours des deux premiers mois de l'année 2011. La région du Haut Ghana West a été atteinte l'année dernière par la méningite à méningocoque W135, toutefois l'étiologie de la flambée actuelle n'a pas encore été confirmée.

Pour la prévention des infections invasives à méningocoque chez le voyageur, l'utilisation du vaccin quadrivalent est préférable à celle du vaccin bivalent. A partir de l'âge de 11 ans, il est préférable d'utiliser le vaccin quadrivalent conjugué (Menveo®). Ces recommandations sont prises en compte par le système d'aide à la décision médicale de MedecineDesVoyages.net.

Source : Promed (14.03.2011).