Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Les autorités sanitaires du Nigéria publient un avis de santé publique face à l'augmentation des cas de choléra dans le pays Médecine des voyages

Publié le 4 juin 2018 à 08h29

Biographie

Médecin retraité, spécialisé en médecine des voyages. Membre de la Société de médecine des voyages (depuis 2000) Formateur en vaccinologie et médecine des voyages (depuis 2000)

Liens d'intérêt

Absence de lien d’intérêt avec les firmes pharmaceutiques

Au Nigéria, avec le début de la saison des pluies, le nombre de cas de choléra notifiés  au cours des trois dernières semaines a augmenté, ce qui a incité le NigeriaCentre Disease Control (NCDC) à publier un avis de santé publique.

Bien qu'endémiques dans le pays, des foyers confirmés de choléra ont été notifiés dans l'État d'Adamawa, dans l'État de Bauchi, dans l'État de Borno, dans l'État de Kano, dans l'État du Plateau, dans l'État de Yobe, dans l'État de Nasarawa, dans l'État d'Anambra et dans l'État de Zamfara

La grève en cours de certains agents de santé dans le pays affecte la fourniture de soins dans les établissements de santé de nombreux États.

Le choléra est une maladie qui provoque une diarrhée aqueuse aiguë chez les enfants et les adultes. Si elle n'est pas traitée, elle peut entraîner la mort en quelques heures.

Le choléra est causé par la bactérie Vibrio cholerae, qui se trouve dans les selles d'une personne infectée et se propage à d'autres personnes lorsqu'elles consomment de la nourriture ou de l'eau contaminée. La transmission du choléra est plus fréquente dans les zones surpeuplées, les mauvaises pratiques sanitaires et d'hygiène, le manque de nourriture et d'eau propres et les zones où la défécation à l'air libre est une pratique courante.

Pour réduire la propagation du choléra, le NigeriaCentre Disease Control recommande que des mesures de précaution soient prises, et propose les cinq actions prioritaires suivantes aux nigérians :

  • s'assurer que l'eau est bien bouillie avant de la boire et que l'eau embouteillée est correctement scellée, la conserver dans un contenant propre et sécuritaire ;
  • se laver les mains fréquemment avec du savon et de l'eau propre,  utiliser un désinfectant pour les mains à base d'alcool si le savon et l'eau ne sont pas disponibles ;
  • s'assurer que tous les aliments sont bien cuits avant de les consommer,  éviter les aliments crus comme les fruits et les légumes, sauf si lavés dans de l'eau potable ou pelés par soi même.
  • éviter la défécation à l'air libre et l'élimination des déchets sans discernement et assurer une élimination appropriée des déchets et le nettoyage des eaux usées ;
  • en cas de diarrhée aqueuse soudaine, consulter immédiatement dans un établissement de soins de santé et emmener immédiatement à un établissement de soins toutes les personnes malades présentant les signes ou les symptômes ci-dessus.

Le choléra est une maladie facilement traitable, si elle est détectée tôt. La plupart des personnes infectées peuvent être traitées avec succès grâce à l'administration rapide d'une solution de réhydratation orale (SRO) et à un traitement de soutien.

Le risque de choléra est très faible pour le voyageur et le vaccin contre la choléra n'est conseillé que dans des cas très spécifiques, pris en compte par le système expert de MesVaccins.net et Medecinedesvoyages.net.

Source : Outbreak News Today.


Maladie : Choléra

Vaccin : DUKORAL

Référence principale :