Grippe aviaire A(H5N1), situation mondiale au 14 avril 2011 Médecine des voyages

Publié le 16 avr. 2011 à 17h57

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

La grippe aviaire A(H5N1) est une infection virale qui se répand facilement et rapidement chez les oiseaux. Cette affection est transmissible à l'homme, chez lequel elle est responsable de manifestations sévères qui conduisent au décès dans plus de 50 % des cas. De 2003 à 2011, plus de 500 cas humains (dont plus de 300 décès) ont été confirmés dans 15 pays : Azerbaïdjan, Bangladesh, Cambodge, Chine, Djibouti, Egypte, Indonésie, Irak, Laos, Birmanie, Nigéria, Pakistan, Thaïlande, Turquie et Viêt Nam. 

En 2011, des cas humains confirmés ont été déclarés au Bangladesh, en Égypte, au Cambodge, et en Indonésie.

Aux voyageurs se rendant dans une région où il existe des cas connus de grippe aviaire A(H5N1), il est recommandé d'éviter tous les endroits à risque élevé tels que les fermes d'élevage de volaille et les marchés d'animaux vivants, de consommer des oeufs ou de la volaille insuffisamment cuits et de se laver les mains fréquemment.

Source : Agence de la santé publique du Canada.