Situation épidémiologique du choléra dans le monde en juin 2020 Médecine des voyages

Publié le 24 juin 2020 à 16h11

Biographie

Médecin retraité, spécialisé en médecine des voyages. Membre de la Société de médecine des voyages (depuis 2000) Formateur en vaccinologie et médecine des voyages (depuis 2000)

Liens d'intérêt

Absence de lien d’intérêt avec les firmes pharmaceutiques

L'European Centre for Disease Prevention and Control a édité, le 27 septembre 2019, une mise au point sur la surveillance épidémiologique mondiale des foyers épidémiques de choléra.

Les pays qui signalent la majorité des nouveaux cas de choléra depuis sont : Yémen, République démocratique du Congo, Ethiopie, le Mozambique et la Somalie.

A. Amériques

En 2020 et en juin, aucun cas confirmé de choléra n'a été signalé en Haïti. En 2019, Haïti a signalé 684 cas suspects dont trois décès (CFR : 0,4 %). Selon un rapport de l'Unicef, les derniers cas de choléra confirmés en Haïti ont été notifiés en février 2019. Depuis le début de l'épidémie en 2010 et à partir du 25 janvier 2020, Haïti a signalé 820 461 cas suspects de choléra dont 9 792 décès (CFR : 1,2 %).

En 2020, et au 23 mai, aucun cas de choléra n'a été signalé en République dominicaine.

B. Afrique

Une nouvelle épidémie de choléra a été déclarée en mars 2020 au Burundi. Au 7 juin, 70 cas de choléra sans des décès associés ont été signalés dans six districts.

Depuis janvier 2019 et au 10 juin 2020, le Cameroun a notifié 1 773 cas de choléra dont 91 décès associés (CFR : 5,1 %). Cela représente une augmentation de 409 cas et 29 décès depuis la précédente

Mise à jour du CDTR. L'épidémie est en cours dans les régions du Nord, de l'Extrême-Nord, du Sud-Ouest et du Centre.

En 2020 et au 31 mai, 10 533 cas dont 147 décès (CFR : 1,4 %) ont été signalés dans le pays. En 2019, la RD Congo a signalé 30 304 cas suspects de choléra, dont 514 décès (CFR : 1,7 %). Cela représente une augmentation de 7 882 cas et 104 décès depuis la précédente mise à jour du CDTR. La majorité des cas récents signalés dans le pays ont été notifiés dans les régions du Nord et du Sud Kivu, du Haut Katanga et de Lualaba.

En 2020 et au 10 mai, 8 191 cas, dont 112 décès associés (CFR : 1,4 %), ont été notifiés en Éthiopie. Ces chiffres représentent une augmentation de 5 642 cas et 91 décès depuis la précédente mise à jour dans le CDTR.

En 2020 et au 14 juin, 642 cas dont 13 décès (CFR : 2,1 %) ont été signalés dans le pays. Cela représente une augmentation de 389 cas et 12 décès depuis la précédente mise à jour du CDTR. L'épidémie se poursuit active dans les comtés de Marsabit. En 2019, 5 150 cas dont 39 décès associés (CFR : 0,8 %) ont été signalés.

Depuis le début de l'épidémie en janvier 2020 et au 12 juin, 2 625 cas et 21 décès associés (CFR : 0,8 %) ont été signalés dans les provinces de Nampula et Cabo Delgado.

En 2020 et au 31 mai, 1 003 cas suspects et aucun décès associé n'ont été signalés. Parmi ces cas, 12 ont été confirmés. Pour la même période en 2019, 1 196 cas, dont deux décès, ont été signalés.

En mai 2020, une nouvelle épidémie de choléra a été signalée dans le district de Moroto, en Ouganda. En date du 12 juin, 682 es cas, dont six décès associés (CFR : 0,9 %), ont été signalés.

Au 30 mai 2020, l'OMS a signalé 13 528 cas suspects de choléra, dont 67 décès associés (CFR : 0,5%) depuis décembre 2017.

Selon l'OMS, en 2020, des cas de choléra ont été signalés dans les régions de Banadir, Hiran, Lower Shabelle et le Moyen Shabelle. Cela représente une augmentation de 2 877 cas et 12 décès depuis la précédente mise à jour du CDTR.

C. Asie

En 2020 et au 14 juin, 59 076 cas d'AWD ont été signalés dans le Coxs Bazar. Ce représentent une augmentation de 42 040 cas d'AWD depuis la précédente mise à jour du CDTR. Au total, 191 057 cas de troubles de l'humeur en 2019 ont été signalés dans le Coxs Bazar.

Selon l'OMS, entre le 5 septembre et le 29 décembre 2019, 239 cas de diarrhée aqueuse aiguë (AWD) a été testé positif par un test de diagnostic rapide du choléra ou par culture à Coxs Bazar, au Bangladesh.

En 2020 et au 8 mars, selon le Centre national indien de contrôle des maladies, les cas de choléra ontont été signalés au Kerala (1), en Assam (1) et au Karnataka. En outre, des sources médiatiques citant la santé signalent une épidémie de choléra au Bengaluru, avec 25 cas signalés, dont sept confirmés en mars 2020.

Depuis le début de l'épidémie en 2017 et au 19 février 2020, le Yémen a signalé 2 309 859 cas suspects de choléra et 3 786 décès (CFR : 0,2 %). En 2020 et au 19 février, 56 220 cas dont 20 décès associés ont été signalés. En mai 2020, des cas de choléra ont été signalés au Yémen.

D. Rappels sur le choléra

Le choléra est une maladie diarrhéique épidémique, strictement humaine, due à des bactéries appartenant aux sérogroupes O1 et O139 de l'espèce Vibrio cholerae.La maladie résulte de l'absorption d'eau ou d'aliments contaminés. Une fois dans l'intestin, les vibrions sécrètent la toxine cholérique, principale responsable de l'importante déshydratation qui caractérise l'infection.

L'incubation, de quelques heures à quelques jours, est suivie de violentes diarrhées et de vomissements, sans fièvre. La période d'incubation courte augmente le caractère potentiellement explosif des épidémies. En l'absence de traitement, la mort survient en 1 à 3 jours, par collapsus cardio-vasculaire dans 25 à 50% des cas. La mortalité est plus élevée chez les enfants, les personnes âgées et chez les individus fragilisés.

Une augmentation inhabituelle du nombre de cas de choléra dans la corne de l'Afrique et dans la Golfe d'Aden est notée ces dernières années. Dans ce contexte, le risque d'infection cholérique chez les voyageurs en visite dans ces pays reste faible, même si la probabilité d'une importation sporadique de cas pouvait augmenter.

Selon l'Organisation mondiale de la santé, la vaccination devrait être envisagée pour les voyageurs à haut risque tels que les secouristes / secouristes qui sont susceptibles d'être directement exposés. La vaccination n'est généralement pas recommandée pour les autres voyageurs.

Le risque de choléra est très faible pour le voyageur et le vaccin contre la choléra n'est conseillé que dans des cas très spécifiques, pris en compte par le système expert de MesVaccins.net et Medecinedesvoyages.net.

Il est conseillé au voyageur de :

  • se laver fréquemment les mains à l'eau et au savon, en particulier avant toute prise alimentaire ;
  • éviter l'usage des serviettes collectives ;
  • ne manger que des aliments cuits ;
  • éviter la consommation de poissons, coquillages, ou fruits de mer autrement que bien cuits ou frits ;
  • peler soigneusement, à défaut cuire ou désinfecter les fruits et légumes ;
  • ne boire que de l'eau minérale en bouteille capsulée ou de l'eau traitée (par chloration, par Troclosène sodique ou par ébullition) ;
  • ne pas consommer de glaçons, de crèmes glacées ou sorbets en vente publique.

Les données présentées dans ce rapport proviennent de plusieurs sources, à la fois des autorités officielles de santé publique et de l

non officielles, comme les médias. L'exhaustivité des données dépend de la disponibilité des rapports des systèmes de surveillance et leur précision, qui varie selon les pays. Toutes les données doivent être interprétées avec prudence, car il peut y avoir les zones de sous-déclaration et les chiffres peuvent ne pas refléter la situation épidémiologique réelle.

Des cas de choléra continuent d'être signalés en Afrique de l'Est, dans la Corne de l'Afrique et dans le golfe d'Aden sur ces derniers mois. Des foyers de choléra ont également été notifiés dans la partie occidentale et méridionale de l'Afrique et en certaines régions d'Asie. 

Malgré le nombre élevé d'épidémies de choléra signalées dans le monde, peu de cas sont signalés chaque année parmi les voyageurs de retour de l'UE/EEE. 

Les épidémies en cours restent faibles, même si des infections sporadiques parmi les voyageurs de l'Union européenne/ Espace Économique eropéen (EUE/EEE) sont possibles. En 2018, 26 des cas ont été signalés dans les États membres de l'UE/EEE, tandis que 17 et 23 cas ont été signalés en 2017 et 2016 respectivement. Tous les cas avaient des antécédents de voyage dans des zones touchées par le choléra. 

Le nombre de cas de choléra dans l'UE/EEE est très faible.

Source : European Centre for Disease Prevention and Control ; Instituts nationaux de santé publique ; Organisation mondiale de la santé.