Au Tchad l'épidémie de Chikungunya est en forte augmentation Médecine des voyages

Publié le 20 sept. 2020 à 20h01

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Dans le cadre du suivi de l'épidémie de chikungunya au Tchad, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS) la surveillance épidémiologique fait état de 24 858 cas signalés au 16 septembre et aucun décès.

Trois districts sont affectés dans trois régions différentes : Abeche (région de Ouaddaï), Biltine (région de Wadi Fira) et Abdi (Sila). Deux cas suspects de Goz Beida (Sila) ont été envoyés pour analyse.

Les autorités continuent de désinfecter les quartiers et les transports en commun et de sensibiliser la population sur les moyens de se protéger de cette maladie.

Conseils aux voyageurs.

Aucun vaccin n'est disponible contre le chikungunya. 

Il est conseillé aux voyageurs de se protéger des piqûres de moustique. Il convient de respecter les mesures habituelles de lutte anti-vectorielle :

  • de réduire le temps passé à l'extérieur pendant les heures de forte activité du moustique (entre le crépuscule et l'aube) ;
  • de porter des vêtements de couleur claire avec des manches longues, pantalons et chaussettes dans les zones où les moustiques sont présents ;
  • de se protéger des piqûres de moustiques en utilisant un insectifuge contenant du DEET ; 
  • de nettoyer les gouttières et vider régulièrement les bains d'oiseaux et autres objets susceptibles de recueillir de l'eau ;
  • de s'assurer que les barils de pluie sont recouverts de moustiquaires ou qu'ils sont étroitement scellés autour du tuyau de descente des eaux de pluies ;
  • d'améliorer l'aménagement paysager pour empêcher l'eau stagnante autour de la maison.

Les personnes qui utilisent un écran solaire doivent appliquer le répulsif 20 minutes après l'écran solaire.

Source : Outbreak News Today.