Nouveau cas humain de grippe aviaire à virus A(H5N6) dans le Guangdong en Chine Médecine des voyages

Publié le 28 sept. 2021 à 16h36

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

L'autorité sanitaire de la province du Guangdong dans le sud de la Chine a déclaré le 22 septembre 2021 qu'un cas de grippe aviaire A(H5N6) a été signalé dans la ville de Dongguan chez un homme de 53 ans traité dans un hôpital de la ville. C'est le 2e cas confirmé dans la province après qu'une femme a été infectée par le virus le 19 août 2021 à Huizhou (nouvelle n°17907 du 23 août 2021).

Les experts ont souligné que le virus de la grippe aviaire A(H5N6) est hautement pathogène pour les volailles. Depuis sa découverte chez la volaille en Chine en 2008, il a progressivement remplacé la grippe aviaire A(H5N1) en tant que principal virus répandu dans les fermes avicoles et les marchés de volailles vivantes.

La grippe aviaire chez l'homme est causée par les virus de la grippe qui affectent principalement les oiseaux et les volailles, comme les poulets ou les canards.

La présentation clinique de la grippe aviaire chez l'homme comprend une infection oculaire (conjonctivite), des symptômes de type grippal (par exemple, fièvre, toux, maux de gorge, douleurs musculaires) ou une maladie respiratoire grave (par exemple, une infection thoracique). La période d'incubation varie de 7 à 10 jours.
Les formes les plus virulentes peuvent entraîner une insuffisance respiratoire, une défaillance de plusieurs organes et même la mort. Les personnes sont principalement infectées par le virus de la grippe aviaire par contact avec des oiseaux et des volailles infectés (vivants ou morts) ou leurs excréments, ou par contact avec des environnements contaminés (tels que les marchés humides et les marchés de volailles vivantes). La transmission interhumaine est inefficace.

Les personnes en contact étroit avec des volailles sont plus susceptibles de contracter la grippe aviaire. Les personnes âgées, les enfants et les personnes souffrant de maladies chroniques ont un risque plus élevé de développer des complications telles qu'une bronchite ou une infection thoracique.

Source : ProMED.