Grippe aviaire hautement pathogène A(H5N1) chez des renards aux Pays-Bas Médecine des voyages

Publié le 3 nov. 2021 à 02h00

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Aux Pays-Bas le virus de la grippe aviaire hautement pathogène A(H5N1) du clade 2.3.4.4b a été détecté chez 2 petits de renard roux (Vulpes vulpes) trouvés dans la nature avec des signes neurologiques. Le virus est lié au virus de la grippe aviaire trouvés chez les oiseaux sauvages dans la même zone.

Si depuis 2014, les virus A(H5) clade 2.3.4.4 ont été à l'origine d'épidémies dans toute la région eurasienne, affectant à la fois les volailles et les oiseaux sauvages, avec des réassortiments génétiques abondants donnant les sous-types H5N1, H5N2, H5N3, H5N4, H5N5, H5N6 et H5N8, leur isolement chez les mammifères est plus rare.
Concernant les carnivores terrestres, il a été démontré que les renards roux sont sensibles à infection par le virus A(H5N1).

 

Source : ProMED.