Grippe aviaire hautement pathogène A(H5N1) chez des oiseaux sauvages en Namibie Médecine des voyages

Publié le 29 jan. 2022 à 18h10

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En Namibie, les autorités sanitaires ont notifié le 21 janvier 2022 à l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) la détection du virus de la grippe aviaire hautement pathogène A(H5N1) chez des oiseaux sauvages sur 2 sites :

  • à Salt Company, près de la ville de Swakopmund, dans la région d'Erongo, 200 Cormorans du Cap (Phalacrocorax capensis) sont morts depuis le 13 janvier 2022.
  • à Bird Island, dans la Namibian Exclusive Economic Zone, 35 Cormorans du Cap (Phalacrocorax capensis) sont morts depuis le 13 janvier 2022.

Certains oiseaux malades ont montré des signes de docilité et de réticence à fuir les humains.

Le diagnostic a été confirmé par techniques de biologie moléculaire (RT-PCR) au Central Veterinary Laboratory (CVL) Laboratoire national.

Source : Organisation mondiale de la santé animale (OIE).