L'épidémie de choléra se poursuit dans la province de Kandahar en Afghanistan Médecine des voyages

Publié le 9 août 2022 à 19h23

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En Afghanistan, au moins 7 enfants ont été tués à cause d'une épidémie de choléra et 667 d'autres ont été infectés par la maladie en moins d'une semaine dans la province de Kandahar, selon une information du 27 juillet 2022 des médecins de la province. Un total de 9 500 patients atteints de diarrhée ont été emmenés aux centres de santé, où 667 d'entre eux ont reçu un diagnostic de choléra.

Selon des rapports, l'épidémie de choléra avait auparavant touché la province voisine de Helmand. Des centaines de cas ont été signalés dans les provinces de Kandahar, Helmand et Zaboul, et des milliers de cas dans le nord de la province de Jawzjan et la province de Kunduz.

Conseils aux voyageurs

Le choléra est rare chez les voyageurs. Les cas légers peuvent se présenter sous forme de diarrhée du voyageur. Il est recommandé de :

  • prendre des précautions pour la nourriture et l'eau
  • pratiquer une hygiène des mains efficace
  • traiter une diarrhée légère et savoir quand consulter un médecin.
Il existe un vaccin pour se protéger contre le choléra. Comme le risque pour les voyageurs est très faible, le vaccin n'est généralement recommandé qu'aux volontaires ou aux travailleurs humanitaires qui se rendent dans des situations de secours en cas de catastrophe.

 

Source : ProMED.