Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Campagne de mobilisation contre le cancer du col de l'utérus

Publié le 9 juin 2010 à 17h48

Biographie

- Professeur agrégé enseignant à l'École du Val-de-Grâce et à l'Université de Bordeaux.

Liens d'intérêt

- Aucune perception de rémunération ou de tout autre avantage de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.
- Aucune rémunération ou avantages reçus de l'industrie pharmaceutique.
- Déclaration mise à jour le 18 novembre 2019.

Le Ministère de la Santé et l'Institut national du cancer lancent aujourd'hui une campagne de mobilisation contre le cancer du col de l'utérus, qui atteint plus de 3.000 femmes et entraîne plus de 1.000 décès chaque année en France. Ce cancer est lié à l'infection par un virus dit "oncogène" c'est-à-dire capable d'induire des lésions cellulaires pouvant évoluer vers un cancer. Les virus en cause sont des papillomavirus humains transmis par voie sexuelle.

Le cancer du col de l'utérus peut être dépisté par un frottis cervical, un examen qui devrait être réalisé tous les trois ans dès l'âge de 25 ans et jusqu'à l'âge de 65 ans. les autorités sanitaires françaises recommandent également d'utiliser la vaccination pour prévenir l'infection par les papillomavirus appartenant aux sérotypes 16 et 18, responsables d'environ 70 % des cancers du col de l'utérus. La vaccination est donc un moyen complémentaire et ne dispense pas de la réalisation du dépistage par le frottis cervico-vaginal.


Maladie : Papillomavirus