Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Deux cas mortels d’encéphalite à tique européenne en Russie

Publié le 20 juil. 2010 à 09h39

Biographie

- Assistant de biologie médicale et au service des urgences de l'HIA Bégin, à Saint-Mandé
- Spécialiste des envenimations, auteur de plusieurs publications scientifiques sur ce sujet, et co-auteur du livre intitulé "aspects cliniques et thérapeutiques des envenimations graves" (Urgence Pratique publications).

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération de l’industrie pharmaceutique
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins
- Déclaration mise à jour le 31/08/2014

Deux cas mortels d'encéphalite à tique européenne (ETE) ont été signalés dans la province du Kraï du Primorie (capitale Vladivostok) en Russie. Bien que l'incidence de l'ETE en Russie ait diminué depuis le début du 21ème siècle, il convient de rester vigilant face à cette arbovirose. 

Deux vaccins sont disponibles : TICOVAC® et ENCEPUR®, recommandés aux voyageurs séjournant en zone rurale ou forestière en Europe centrale, orientale ou septentrionale, du printemps à l'automne. Le voyageur peut connaître ses recommandations vaccinales personnalisées selon son âge et sa destination sur le site MedecineDesVoyages.net.

Des mesures de lutte anti-vectorielle doivent être associées lors de randonnées ou de camping en zones d'endémie : port de vêtements couvrants, serrés au cou, poignets et chevilles, et de chaussures fermées ; répulsifs cutanés ou vestimentaires ; inspection minutieuse de tout le corps pour éliminer les tiques dans les plus brefs délais.

Source : Promed.


Maladie : Encéphalite à tiques