Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Risque d’épidémie de rougeole sur le continent américain

Publié le 6 sept. 2010 à 15h42

Biographie

Médecin retraité, spécialisé en médecine des voyages. Membre de la Société de médecine des voyages (depuis 2000) Formateur en vaccinologie et médecine des voyages (depuis 2000)

Liens d'intérêt

Absence de lien d’intérêt avec les firmes pharmaceutiques

La disponibilité d'un vaccin efficace contre la rougeole a tellement réduit l'incidence de la rougeole dans les pays développés que nous avons rapidement oublié que c'est une des infections humaines les plus contagieuses. Quatre vingt dix pour cent des personnes non immunes (c'est-à-dire n'ayant pas une protection immunitaire grâce à la vaccination ou en raison de l'absence de rougeole survenue auparavant) vivant sous le même toit qu’une personne infectée contractent la maladie.

La rougeole est toujours une cause majeure de moralité chez les enfants dans les pays en développement. La rougeole a été importée sur le continent américain au XVIème siècle où elle fut responsable d'une mortalité très importante. Avant l'arrivée de la vaccination au début des années 1960, la rougeole était la première cause mondiale de mortalité par infection (135 millions de cas annuels entraînant 6 millions de décès). Sur le continent américain, des campagnes de vaccination ont permis d'interrompre la transmission de la maladie : la dernière situation endémique pour la rougeole remonte à 2002. Depuis, quelques cas isolés de rougeole, importés par des voyageurs infectés à l'étranger, étaient rapportés chaque année. Entre le premier janvier et le 21 août 2010 , 143 cas de rougeole ont été notifiés en Argentine, au Brésil, au Canada, aux Etats-Unis et en Guyane Française. Seulement 40 cas étaient considérés comme importés. Aux États-Unis, les « Centers for Disease Control and Prevention » ont enregistré 64 cas dans neuf états. Les 64 victimes étaient âgées de 5 mois à 71 ans. Quatorze d’entre eux ont été hospitalisés. Malgré la vaccination, le risque de flambées de cas importés ou survenant chez des sujets non vaccinés (nourrissons trop jeunes pour être vaccinés ou tout simplement refus de vaccinations) reste élevé.

Cette alerte nous rappelle qu’il reste encore des progrès a faire en Europe et qu’il est très important d'appliquer les recommandations vaccinales contre la rougeole avant un départ à destination des continents africain ou asiatique mais aussi du continent américain. Le nombre de doses de vaccin contre la rougeole qui permet de conférer une protection optimale dépend de l'année de naissance et d'autres facteurs, pris en compte par le questionnaire personnalisé de MesVaccins.net.

Source : Organisation mondiale de la santé.