Rougeole au Brésil

Publié le 16 oct. 2010 à 22h00

Biographie

- Professeur agrégé enseignant à l'École du Val-de-Grâce et à l'Université de Bordeaux.

Liens d'intérêt

- Aucune perception de rémunération ou de tout autre avantage de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.
- Aucune rémunération ou avantages reçus de l'industrie pharmaceutique.
- Déclaration mise à jour le 26 août 2020.

Depuis le 08 septembre 2010, 38 cas de rougeole ont été confirmés au Brésil dans l'état de Paraíba, dont 30 cas à João Pessoa, la capitale de l’état. Douze cas (soit 40 %) sont des enfants de moins de 5 ans, parmi lesquels 7 ont moins de 1 an. Dix cas sont toujours en cours d'investigation. La souche identifiée appartient au génotype B3. Le séquençage a révélé une similitude avec la souche circulant en Afrique du Sud. Les mesures de contrôle ont été prises et la surveillance renforcée.

La dernière grande épidémie de rougeole au Brésil date de 1997 (54 000 cas). La rougeole était considérée comme éliminée dans ce pays depuis l'an 2000. En août 2010, 216 cas suspects de rougeole ont été rapportés à Belém dans l’état du Pará. La situation est suivie avec attention, notamment au vu de la proportion importante de cas détectés chez des enfants de moins de 5 ans, groupe d'âge propice à maintenir une circulation virale dans la population.

Source : Bulletin hebdomadaire international. Institut de veille sanitaire.