Ce vaccin n'est plus autorisé.

Description

Vaccin grippal (antigène de surface, inactivé, préparé à partir de cultures cellulaires)

Classe

Inerte
- Protéique

Forme et présentation

Vaccin grippal trivalent inactivé, sous forme de suspension injectable en seringue pré-remplie (0,5 ml).

Aspect du liquide limpide à légèrement opalescent.

Composition

1. Composition antigénique

Antigènes de surface (hémagglutinine et neuraminidase)* du virus de la grippe, inactivés, des souches recommandées par l'OMS : 

une souche de type A(H1N1): 15 µg d'hémaglutinine 

une souche de type A(H3N2): 15 µg d'hémaglutinine 

une souche de type B: 15µg d'hémaglutinine

Ces antigènes de surface sont cultivés sur cellules rénales canines Madin-Darby (MDCK).

2. Excipients

  • Chlorure de sodium, 
  • Chlorure de potassium, 
  • Chlorure de magnésium hexahydraté,
  • Phosphate disodique dihydraté, 
  • Phosphate monopotassique, 
  • Eau pour préparations injectables.

Indications

Prévention de la grippe chez l’adulte, en particulier chez les sujets qui présentent un risque accru de complications associées. 

L’utilisation d’Optaflu doit être fondée sur les recommandations officielles.

Le Haut conseil de la santé publique, dans son avis du 1 er février 2013, recommande que ce vaccin puisse être utilisé :

dans le cadre de son autorisation de mise sur le marché (actuellement à partir de l'âge de 18 ans) chez les personnes éligibles à la vaccination antigrippale selon le calendrier vaccinal en cours.
De part son mode de production, ce vaccin peut être utilisé chez les personnes ayant des antécédents d'allergie de type anaphylactique aux protéines de l'oeuf et aux aminosides.

Ce vaccin nécessite une prescription médicale, compte tenu de son enregistrement selon une procédure européenne. Il devrait être disponible en France, pour la saison 2013-2014. 

Posologie

Chez l’adulte : 0,5 ml.

Administrer par voie intramusculaire (dans le muscle deltoïde). 

Chez l’enfant et l’adolescent (< 18 ans) : Optaflu ne doit pas être utilisé chez l’enfant et l’adolescent en dessous de 18 ans par manque de données concernant la sécurité et l’efficacité (voir rubrique Propriétés pharmacodynamiques du RCP).

Contre-indications

Hyersensibilité aux substances actives ou à l'un des excipients.

La vaccination doit être différée en cas de maladie fébrile ou d'infection aiguë.

Mises en garde et précautions d'emploi

Comme pour tout vaccin injectable, il est recommandé de disposer d'un traitement médical approprié et de surveiller le patient dans l'éventualité, rare, d'une réaction anaphylactique suite à l'administration du vaccin.

Optaflu ne doit en aucun cas être administré par voie intravasculaire.

La réponse en anticorps chez les patients présentant une immunodépression congénitale ou acquise peut être insuffisante.

Ce médicament ne doit pas être mélangé avec d'autres médicaments.

Interactions

Optaflu peut être administré en même temps que d'autres vaccins. Cependant les injections doivent être pratiquées sur des sites différents. Les effets indésirables peuvent s'en trouver intensifiés.

La réponse immunitaire peut être diminuée sir le patient est sous traitement immunosuppresseur.

Après vaccination grippale, des réponses faussement positives aux tests sérologiques utilisant la méthode ELISA pour détecter les anticorps contre le virus de l'immunodéficience humaine de type 1 (VIH1), le virus de l'hépatite C et surtout le virus HTLV1 peuvent être observées. Dans ces cas, les réactions transitoires faussement positives,  infirmées par la méthode Western blot, pourraient être dues à la réponse IgM induite par la vaccination. 

Grossesse

La sécurité d'emploi d'Optaflu chez la femme enceinte n'a pas été évaluée lors des études précliniques ou des essais cliniques.

En général, les données sur l'utilisation des vaccins grippaux chez les femmes enceintes n'ont pas révélé d'effets indésirables sur le foetus et la mère attribuables au vaccin.

L'utilisation d'Optaflu peut être envisagée à partir du second trimestre de la grossesse.

Pour les femmes enceintes présentant un risque élevé de complications associées à la grippe, l'administration d'Optaflu est recommandée que que soit le stade de la grossesse.

Allaitement

La sécurité d'emploi d'Optaflu chez la femme qui allaite n'a pas été évaluée lors des études précliniques ou des essais cliniques.

Optaflu peut être administré en cas d'allaitement.

Effets indésirables

Résumé du profil de sécurité

 Dans le cadre du programme de développement d’Optaflu, la tolérance de ce vaccin a été évaluée au cours de 6 essais cliniques randomisés contrôlés (niveau élevé de preuve scientifique). Au total, 3.439 doses uniques d’Optaflu ont été administrées chez 2 366 adultes âgés de 18 à 60 ans et 1.073 personnes âgées de 61 ans et plus. La tolérance et la réactogéniciité du produit ont été évaluées chez tous les sujets pendant les 3 premières semaines suivant la vaccination et les événements indésirables graves ont été recueillis pour environ 3 .100 sujets vaccinés au cours d’un suivi de 6 mois.

Résumé des évènements indésirables

Les évènements indésirables sont listés en fonction des fréquences suivantes :

Très fréquent : ≥ 1/10

Fréquent : ≥ 1/100, < 1/10

Peu fréquent : ≥ 1/1 000, < 1/100

Rare : ≥ 1/10 000, < 1/1 000

Très rare : < 1/10 000

Au sein de chaque groupe de fréquence, les effets indésirables sont présentés suivant un ordre décroissant de gravité

Fréquence chez l’adulte (âgé de 18-60 ans)

Classe d’organes

Très fréquent

≥ 1/10

Fréquent

≥ 1/100, < 1/10

Peu fréquent 

≥ 1/1 000, < 1/100

Rare

≥ 1/10 000, < 1/1 000

Très rare

< 1/10 000

Affections du système nerveux

Céphalées*, 

 

 

 

Troubles neurologiques tels que syndrome de Guillain Barré, encéphalomyélite et névrite

Affections vasculaires

 

 

 

 

Vascularite, éventuellement associée à une atteinte rénale transitoire

Affections du système immunitaire

 

 

 

 

Réactions allergiques conduisant dans de très rares cas à un choc

Affections hématologiques et du système lymphatique

 

 

 

 

Thrombocytopénie

Affections musculo-squelettiques et systémiques

 

Myalgies*

Arthralgies*

 

 

 

Troubles généraux et anomalies au site d’administration

Erythème*

Douleur*

Malaise*

Fatigue*

Gonflement*

Ecchymose*

Induration*

Fièvre*, frissons*

Troubles gastro-intestinaux tels que douleurs abdominales, diarrhées ou dyspepsie*

 

Lymphadénopathie locale

Fièvre > 39°C

 

Affections de la peau et du tissu sous-cutané

 

Sueurs*

Réactions cutanées généralisées, dont prurit, urticaire ou rash non spécifique

 

 

* Ces réactions disparaissent après 1 à 2 jours en général, sans traitement.

Chez les personnes âgées de plus de 60 ans, les fréquences étaient similaires, excepté pour les céphalées et les douleurs qui ont été classées comme fréquentes. Les taux d’incidence pour une douleur modérée et sévère après une vaccination par Optaflu sont semblables aux taux obtenus avec les vaccins grippaux dérivés de l’œuf. Toutefois, un risque légèrement supérieur de douleur légère et de courte durée au point d’injection a été observé avec Optaflu dans le sous-groupe des sujets âgés vaccinés (8% par rapport à 6% avec les vaccins grippaux dérivés de l’œuf).

Surveillance post-commercialisation

Le vaccin Optaflu ayant été peu utilisé, l’expérience après commercialisation est limitée.

Pharmacodynamie

La séroprotection est généralement effective, dans les 3 semaines, comme l’a montré l’essai clinique pivot de phase III V58P4 réalisé chez une population d’adultes et de personnes âgées.

Les données chez les adultes ont été les suivantes (les valeurs entre parenthèses indiquent les intervalles de confiance à 95%) 

Anticorps anti-HA spécifiques de la souche

A/H1N1

N=650

A/H3N2

N= 650

B

N=650

Taux de séroprotection

86% (83-88)

98% (97-99)

N=650

83% (80-86)

Taux de séroconversion/d’augmentation significative

63% (59-67)

58% (54-62)

78% (75-81)

Rapport des moyennes géométriques

7,62 (6,86-8,46)

4,86 (4,43-5,33)

9,97 (9,12-11)

 

Les données chez les personnes âgées ont été les suivantes (les valeurs entre parenthèses indiquent les intervalles de confiance à 95%) 

Anticorps anti-HA spécifiques de la souche

A/H1N1

N=672

A/H3N2

N= 672

B

N=672

Taux de séroprotection

76% (72-79)

97% (96-98)

N=650

84% (81-87)

Taux de séroconversion/d’augmentation significative

48% (44-52)

65% (61-68)

76% (72-79)

Rapport des moyennes géométriques

4,62 (4,2-5,08)

5,91 (5,35-6,53)

9,63 (8,77-11)

Aucune différence n’a été observée entre le vaccin préparé à partir de cultures cellulaires et celui dérivé de l’œuf. Parmi les 3 souches de la grippe, pour le vaccin dérivé de l’œuf, les taux de séroprotection étaient compris entre 85% et 98%, les taux de séroconversion ou d’augmentation significative étaient compris entre 62% et 73% et les rapports des moyennes géométriques étaient compris entre 5,52 et 8,76 fois le titre mesuré par inhibition de l’hémaglutination à l’inclusion dans l’essai.

Après vaccination, la persistance des anticorps contre les souches contenues dans le vaccin est d’environ 6 à 12 mois, comme l’ont démontré les essais réalisés pendant le développement clinique de ce vaccin.

Population pédiatrique

Optaflu n’a pas été étudié dans la population pédiatrique. Il n’existe aucune données sur la réponse immunitaire dans cette classe d’âge.

Conservation

Durée de conservation : 1 an.

A conserver au réfrigérateur: entre 2 et 8°C.

Ne pas congeler.

A conserver dans l'emballage d'origine à l'abri de la lumière. 

Manipulation

Le vaccin doit être amené à température ambiante avant utilisation.

Agiter avant emploi.

Inspecter visuellement le contenue de chaque seringue d'Optaflu, pour mettre en évidence la présence de particules étrangères et/ou changement de couleur avant administration. Si l'un ou l'autre cas est observé, ne pas administrer le vaccin.

Résumé à l'intention du public

http://www.ema.europa.eu/docs/fr_FR/document_library/EPAR_-_Summary_for_the_public/human/000758/WC500046952.pdf