Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Augmentation des cas d’infection à virus Ross River dans l’Etat de Victoria en Australie Médecine des voyages

Publié le 2 jan. 2018 à 11h25

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En Australie, selon le Ministère de la santé de l'État de Victoria le taux d'infection à virus Ross River est monté en flèche à Bendigo au cours de l'année 2017.

Quatre vingt cas d'infections à virus Ross River ont été notifiés dans la région de Bendigo au cours des 12 derniers mois, contre seulement 12 en 2016 soit une augmentation de près de 600 %. Près de 7000 Australiens auraient contracté le virus en 2017.

Le virus Ross River est un arbovirus (virus transmis par les arthropodes) du genre Alphavirus. Avec le virus Chikungunya c'est un des rares virus responsables d'une atteinte articulaire. Chez l'homme, c'est l'agent causal de la «polyarthrite épidémique » connu généralement sous le nom de fièvre de la Ross River. Il peut être trouvé partout en Australie, mais est plus fréquente dans le Queensland, Territoire du Nord et la région Kimberly en Australie occidentale entre Janvier et Avril.

Le virus est transmis par les moustiques qui vivent en eau calme, et qui sont les plus actifs à l'aube et au crépuscule

Les symptômes apparaissent trois jours à trois semaines après une piqûre de moustique infecté. Le symptôme le plus fréquent est une douleur dans les articulations, principalement les doigts, les orteils, les mains, les pieds, les coudes et les genoux. D'autres symptômes incluent fièvre, courbatures, éruption cutanée, mal de tête et oedème des articulations.

Il est conseillé de se protéger par :

  • le port de vêtements couvrants de couleur claire imprégnés d'insecticides,
  • l'utilisation de répulsifs anti-moustiques sur peau découverte, contenant du DEET,
  • l'utilisation de moustiquaires imprégnées.

En zone infectée il est recommandé d'éviter d'être à l'extérieur pendant les périodes de forte infestation de moustiques (par exemple en début de soirée dans les mois les plus chauds).

Source : Promed.


Référence principale :