Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Tuberculose résistante au traitement au Népal Médecine des voyages

Publié le 4 fév. 2018 à 17h04

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Au Népal, selon le Centre national de la tuberculose  45% de la population serait infectée par la tuberculose latente avec 20 000 nouveaux cas de tuberculose confirmée chaque année.

Dans une étude réalisée au Sukraraj Tropical & Infectious Disease Hospital afin de déterminer les cas de tuberculose résistante au traitement, parmi les 39 échantillons soumis aux tests entre novembre 2017 et janvier 2018, trois (environ 8%) se sont révélés résistants à la Rifampicine ce qui peut conduire à la multirésistance à long terme, une importante menace pour le contrôle national et mondial de l'infection tuberculeuse.

La tuberculose multi-résistante est une forme de tuberculose qui est résistante à au moins l'isoniazide et la rifampicine, les 2 médicaments de première ligne les plus puissants utilisés pour le traitement de la tuberculose. La MDR-TB peut être primaire ou secondaire conséquence de l'émergence de mutants résistants aux médicaments au cours d'une utilisation inappropriée ou abusive des médicaments antituberculeux pour la tuberculose active.

Source : Promed.


Maladie : Tuberculose

Vaccins : VACCIN BCG BIOMED-LUBLIN VACCIN BCG SSI

Référence principale :