Alerte au tsunami en Indonésie Médecine des voyages

Publié le 11 mar. 2011 à 08h03

Biographie

- Professeur agrégé enseignant à l'École du Val-de-Grâce et à l'Université de Bordeaux.

Liens d'intérêt

- Aucune perception de rémunération ou de tout autre avantage de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.
- Aucune rémunération ou avantages reçus de l'industrie pharmaceutique.
- Déclaration mise à jour le 26 août 2020.

Le risque de tsunami devrait être limité aux côtes nord de la Papouasie, des Moluques du Nord et de Célèbes. Si ces régions se trouvent à plus de 5 000 km de l'épicentre du séisme qui a frappé le Japon le 11 mars 2011, le risque doit cependant être pris en compte. Il est rappelé qu'un tsunami se compose de plusieurs vagues. La première vague n'est pas nécessairement la plus forte. Les Français qui se trouvent en Indonésie, résidents ou de passage, sont invités, où qu’ils soient dans le pays, à se manifester auprès de leurs proches pour les informer de leur situation et les rassurer.

Source : France-Diplomatie-Ministère des Affaires étrangères et européennes.