Leishmaniose viscérale au Soudan Médecine des voyages

Publié le 13 mar. 2011 à 12h59

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

La pire épidémie de "Fièvre noire" (leishmaniose viscérale ou Kala Azar) depuis 10 ans a frappé le Sud-Soudan.

Le parasite responsable de la maladie, la leishmanie, est transmise par la piqûre d'un petit insecte hématophage, le phlébotome. Après son inoculation chez l'être humain, le parasite migre dans les viscères comme le foie, la rate et la moelle osseuse, où il détruit le système immunitaire. Les symptômes comprennent entre autres une altération de l'état général avec fièvre, anémie, hépatomégalie et splénomégalie. En l'absence de traitement, la maladie est presque constamment mortelle.

Source : Promed (13.03.2011).