Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Évolution de l'épidémie de fièvre jaune au Brésil au 16 mai 2018 Médecine des voyages

Publié le 28 mai 2018 à 15h36

Biographie

Médecin retraité, spécialisé en médecine des voyages. Membre de la Société de médecine des voyages (depuis 2000) Formateur en vaccinologie et médecine des voyages (depuis 2000)

Liens d'intérêt

Absence de lien d’intérêt avec les firmes pharmaceutiques

Au Brésil, l'épidémie de fièvre jaune semble diminuer en intensité à l'approche de la période hivernale. La saison d'activité du vecteur dans la partie sud du Brésil tire à sa fin, le risque pour les voyageurs dans ces zones devrait diminuer.

Entre le 8 et le 16 mai 2018, les autorités sanitaires ont notifié cinq cas confirmés et six décès supplémentaires. Les cas sont survenus dans l'État de Rio de Janeiro et dans l'État de Minas Gerais

Au cours de la même période, Brésil a signalé douze épizooties confirmés chez des primates non humains dans l'État de São Paulo, dans l'État de Minas Gerais et dans l'État de Tocantins

A. Entre juillet 2017 et le 16 mai 2018, le ministère de la Santé a notifié 1 266 cas  humains biologiquement confirmés de fièvre jaune, dont 415 décès.

Les cas sont survenus:

Figure 1 : distribution mensuelle des cas humains confirmés de fièvre jaune au Brésil de janvier 2017 à mai 2018 (source : ECDC).

B. Pendant la même période, le ministère de la santé a notifié, chez les primates non humains 752 cas d'épizootie biologiquement confirmé. 

C. Conseils aux voyageurs

  • Le 16 janvier 2018, l'Organisation mondiale de la santé a mis à jour les recommandations de vaccination contre la fièvre jaune au Brésil pour inclure toutes les personnes voyageant ou vivant dans l'État d'Esperito Santo , l'État de São Paulo, l'État de Rio de Janeiro et dans certaines villes de l'État de Bahia où la vaccination avait été recommandée avant la récente épidémie. 
  • Le 3 mai 2018, l'Organisation mondiale de la santé, en plus des zones énumérés dans les mises à jour précédentes, les États entiers de Parana, Santa Catarina et Rio Grande do Sul devraient être considérés à risque de transmission de la fièvre jaune. Par conséquent, la vaccination contre la fièvre jaune est recommandée pour les voyageurs internationaux en visite à ces États.
  • Le Ministère de la Santé du Brésil a annoncé une extension progressive des recommandations de la vaccination contre la fièvre jaune à l'ensemble du pays, en 2019.

Les voyageurs qui prévoient de visiter les zones à risque de fièvre jaune au Brésil devraient recevoir le vaccin contre la fièvre jaune au moins 10 jours avant de voyager, suivre des mesures pour éviter les piqûres de moustiques et être avertis des symptômes de la fièvre jaune.

En France, le Haut Conseil de la santé publique (recommandations sanitaires pour les voyageurs 2017 et avis relatif aux rappels de vaccination contre la fièvre jaune en Guyane) recommande en outre que les personnes dont la vaccination contre la fièvre jaune date de plus de 10 ans reçoivent une seconde dose de vaccin amaril en cas d'épidémie signalée dans le pays visité, comme c'est actuellement le cas au Brésil.

Les recommandations ou obligations vaccinales personnalisées pour un voyage au Brésil, qu'elles concernent la fièvre jaune ou d'autres maladies à prévention vaccinale, sont disponibles sur MedecineDesVoyages.net.

Source : Ministère de la santé du Brésil ; European Centre for Disease Prevention and Control ; Organisation mondiale de la santé ; Promed.

 


Maladie : Fièvre jaune

Vaccin : STAMARIL

Référence principale :