Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Epidémie de gastroentérite à Yersinia enterolitica en Norvège Médecine des voyages

Publié le 13 juil. 2018 à 09h28

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En Norvège, le Norway Institute of Public Health a publié une enquête sur une épidémie de gastroentérite à Yersinia enterolitica O:9 qui a touché, jusqu'au 7 juillet 2018, 18 personnes de plusieurs comtés. 

  • ils ont été diagnostiqués de mai à début juin 2018 ; 
  • les patients sont âgés de 13 à 60 ans ;
  • 60 % d'entre eux sont des femmes ;
  • les bactéries isolées chez les 18 personnes ont un profil ADN similaire ;
  • la source de l'infection est encore inconnue, une enquête est en cours.  

Rappel sur la yersiniose

La yersiniose est une maladie infectieuse causée une bactérie de la famille des Enterobacteriaceae du genreYersinia ui vivent dans les intestins des animaux et de l'homme. Deux espèces sont responsables d'une maladie digestive : Yersinia enterocoliticaet Yersinia pseudotuberculosis

Très répandue dans le sol, Yersinia enterocolitica se retrouve également dans l'eau, et les végétaux. Elle a également été isolée à partir d'une grande variété d'aliments contaminés comme la viande, les légumes, et le lait, mais aussi dans les selles de nombreux individus. Les animaux réservoir de cette bactérie sont le porc et les animaux sauvages et domestiques. Yersinia est transmise à l'homme par voie orale. La transmission entre les membres d'une même famille est également possible : elle se fait sur le mode orofécal.

Yersinia enterocolitica, qui est la variété la plus fréquente, est à l'origine de certaines formes de gastroentérites s'accompagnant de fièvre, de douleurs abdominales, de vomissements, et de diarrhées. Elle est dans certains cas, responsable d'entérocolite, c'est-à-dire d'inflammation de la muqueuse de l'intestin.

Le traitement est symptomatique et les antibiotiques sont généralement réservés aux patients présentant une entérocolite, une septicémie, une infection ayant tendance à s'étendre, et enfin chez les individus présentant des problèmes immunitaires.

Source : Promed.


Référence principale :