Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Augmentation, au Texas, de l'incidence du typhus murin aux Etats-Unis Médecine des voyages

Publié le 25 juil. 2018 à 14h45

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Aux Etats-Unis, les chercheurs de l'Université du Texas Medical Branch à Galveston signalent que le nombre de cas de typhus murin dans le comté de Galveston a déjà égalé le total des cas signalés pour l'ensemble de 2017. 

Selon les rapports des autorités de santé du comté de Galveston 17 personnes ont été touchées jusqu'à présent cette année. Après des années sans cas, le premier nouveau cas de cette infection transmise par les puces de rat et d'opossum avait été rapporté en 2012.

Rappel sur le typhus murin :

Le typhus murin est une zoonose due à la bactérie Rickettsia typhi, transmise de rat à rat, et souvent du rat à l'homme, par la puce du rat, Xenopsylla cheopis, hôte intermédiaire et vecteur. Le rat est le réservoir primaire. L'homme est généralement infecté par le contact avec les excréments des puces infectées, soit par inoculation dans la peau excoriée, par inhalation, ou par ingestion.

Les symptômes peuvent commencer 6 à 14 jours après l'exposition à une puce infectée, et comprennent une fièvre (38 – 40°), des maux de tête, des frissons, des courbatures et des douleurs. Une éruption cutanée sur la face , la poitrine, le dos, la paume des mains et la plante des pieds, est de courte durée.

Les tétracyclines sont le traitement de référence (doxycycline en une prise unique). Le traitement est prolongé sur 7 jours dans les formes graves.

Pour éviter la contamination il est recommandé : 

  • un contrôle efficace des puces sur les animaux domestiques en utilisant des produits anti-puces ; 
  • en cas d'activités comme le camping, la randonnée, utiliser des produits anti-puces à base de perméthrine pour traiter les vêtements ;
  • éliminer la nidification des rats et empêcher l'introduction des rongeurs, opossums, ou des chats sauvages dans la maison ou les vides sanitaires ;
  • avant de nettoyer les aires de nidification, appliquer un répulsif efficace contre les insectes (avec du DEET) et utiliser un masque à particules de poussière, des lunettes et des gants.

Source : Promed.


Référence principale :