Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Puissant séisme de magnitude 6,4 sur l'île de Lombok en Indonésie Médecine des voyages

Publié le 29 juil. 2018 à 12h28

Biographie

Médecin retraité, spécialisé en médecine des voyages. Membre de la Société de médecine des voyages (depuis 2000) Formateur en vaccinologie et médecine des voyages (depuis 2000)

Liens d'intérêt

Absence de lien d’intérêt avec les firmes pharmaceutiques

En Indonésie, le 29 juillet 2018, selon des médias locaux, un tremblement de terre de magnitude 6,4 a touché dimanche l'île de Lombok, près de Bali, faisant au moins 13 morts et des centaines de blessés.

Ce puissant tremblement de terre a provoqué des scènes de panique, des habitants et des touristes fuyant leurs maisons et hôtels se précipitant à l'extérieur.

Le séisme, dont l'épicentre était situé à une faible profondeur, sept kilomètres, a eu lieu à 06h47 heure locale (22h47 GMT samedi 28 juillet). 

Il a été suivi par plus de 120 répliques, dont la plus forte enregistrée à 5,7, selon l'agence indonésienne de géophysique et de météorologie.

Les multiples répliques ont contribué à nourrir la panique dans certains villages, comme à Sembalun, dans l'est de l'île, selon un journaliste de l'Agence France-Presse.

Le tremblement de terre a eu lieu à 50 kilomètres au nord-est de Mataram, la principale ville de Lombok. Cette île est une destination touristique réputée et se trouve à une centaine de kilomètres à l'est de l'île de Bali, elle aussi très touristique.

Autre conséquence du puissant séisme, les sentiers du mont Rinjani ont été fermés à la suite de glissements de terrain.

Deux touristes espagnols et un guide local qui escaladaient le mont au moment où le séisme s'est produit ont été légèrement blessés, a déclaré à l'Agence France-Presse le propriétaire d'une maison d'hôtes proche du volcan Rinjani.

Le séisme a aussi été ressenti sur les petits îles de Gili, au large de Lombok, des destinations touristiques populaires. 

Aucune alerte au tsunami n'a été déclenchée, a indiqué le porte-parole de l'agence indonésienne de géophysique et de météorologie.

Le gouvernement local a décrété l'état d'urgence pour trois jours.

Sources : médias locaux ; France-Diplomatie-Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.


Référence principale :