Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Epidémie de salmonellose liée à la consommation de concombres espagnols en Europe de l’Ouest Médecine des voyages

Publié le 5 août 2018 à 10h20

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En Europe, 17 isolats de Salmonella agona provenant des tests réalisés sur des concombres espagnols distribués au Royaume-Unis et liés a une épidémie ayant touché 147 patients ayant consommé ces légumes ont été signalés. Les isolats se sont révélés être génétiquement similaires aux souches humaines. Les concombres utilisés dans tous les produits contaminés finaux sont venus d'Espagne entre novembre 2017 et avril 2018

Le Royaume-Uni a recensé 129 infections à Salmonella agona et la Finlande 15 cas. Le Danemark, l'Allemagne et l'Irlande ont notifié 1 cas chacun. Le cas confirmé irlandais avait voyagé au Royaume-Uni avant le début des symptômes.

Le Centre européen de prévention et de contrôle (ECDC) a mis en garde contre une « forte probabilité » que les souches réapparaissent au début de 2019, comme cela s'est déjà vu les années précédentes.

Source : Promed.


Référence principale :