Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Nouveau séisme de magnitude 7 à Lombok en Indonésie Médecine des voyages

Publié le 6 août 2018 à 07h22

Biographie

Médecin retraité, spécialisé en médecine des voyages. Membre de la Société de médecine des voyages (depuis 2000) Formateur en vaccinologie et médecine des voyages (depuis 2000)

Liens d'intérêt

Absence de lien d’intérêt avec les firmes pharmaceutiques

En Indonésie, une semaine seulement après un premier tremblement de terre qui avait fait 17 morts dans la même zone, un séisme de magnitude 7 a frappé l'île de Lombok le 5 août à 19h46 locales. Il a été ressenti sur l'île voisine de Bali et provoqué par endroits des dommages importants.

Le séisme s'est déclenché à 10 km de profondeur, a précisé l'Institut d'études géologiques des États-Unis. Il a été suivi de deux répliques, dont une de magnitude 5,4. Une situation critique qui a poussé les autorités à évacuer 900 touristes, le 6 août.

On dénombre 90 morts et des centaines de blessés.

L'alerte au tsunami émise dans un premier temps par les autorités locales a été levée.

Le trafic aérien n'a pas été affecté.

De nouvelles secousses peuvent survenir à tout moment : il est recommandé aux personnes se trouvant sur place :

  • de respecter les consignes des autorités locales, et notamment de se tenir à l'abri, de s'éloigner des bâtiments endommagés et de prendre garde à la chute d'objets : des informations actualisées sont diffusées sur le compte Twitter du centre indonésien de météorologie (@infoBMKG), ainsi que sur celui de l'agence de gestion des catastrophes (@BNPB_Indonesia) ;
  • de suivre les directives des autorités locales ;
  • de consulter régulièrement les médias locaux ;
  • de contacter leurs proches en France dès que possible, afin de les rassurer.

La cellule de crise ouverte par l'ambassade de France à Jakarta est joignable en cas d'urgence avérée au +62 21 2355 7677 depuis la France et au 021 2355 7677 depuis l'Indonésie.

L'accès au mont Rinjani reste fermé jusqu'à nouvel ordre.

Sources : France-Diplomatie-Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères ; médias locaux.


Référence principale :