Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Cas d’encéphalopathie spongiforme bovine en Mongolie Médecine des voyages

Publié le 11 août 2018 à 12h38

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En Mongolie, le ministère de l'Alimentation, de l'Agriculture et de l'Industrie légère  signale deux cas d'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB, ou maladie de la vache folle) dans le nord de la province de Darkhan-Uul.

Les services vétérinaires ont été chargés de prendre toutes les mesures nécessaires pour empêcher la propagation de la maladie à d'autres endroits.

Selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis, l'encéphalopathie spongiforme bovine est un trouble neurologique progressif du bétail résultant d'une infection par un agent transmissible inhabituel appelé prion. 

La nature de l'agent transmissible n'est pas bien comprise. Actuellement, la théorie la plus acceptée est que l'agent est une forme modifiée d'une protéine normale appelée protéine prion. Pour des raisons encore inconnues, la protéine prion normale se transforme en une forme pathogène (nocive) qui endommage le système nerveux central des bovins.

Source : Outbreak News Today.

 


Référence principale :