Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Alerte à l’alcool frelaté au méthanol en Malaisie Médecine des voyages

Publié le 23 sept. 2018 à 09h03

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

La police de Malaisie enquête sur une intoxication alcoolique qui a tué au moins 21 personnes, provoqué plusieurs dizaines hospitalisations.

Au total, 57 cas d'intoxication au méthanol ont été rapportés à Kuala Lumpur, la capitale, et ses environs. Cinq Malaisiens étaient parmi les personnes touchées, tandis que les autres étaient étrangers en provenance du Bangladesh, d'Indonésie, de Birmanie et du Népal.

Les autorités ont testé plusieurs types de boissons alcoolisées (bouteilles de whisky et canettes de bière) et ont détecté des échantillons contenant du méthanol dans des proportions plus élevées que celles autorisées.

Rappels sur le méthanol :

L'alcool méthylique est utilisé comme substitut de l'éthanol dans un grand nombre de boissons alcoolisées frelatées dans de nombreuses régions du monde en développement.

Le méthanol (alcool de bois) est produit à partir de la distillation destructive en bois. La formation de deux métabolites toxiques, le formaldéhyde et l'acide formique, provoque l'empoisonnement au méthanol.

L'apparition des symptômes varie entre 40 minutes et 72 heures après l'ingestion. Les signes cliniques peuvent inclure des maux de tête, vertiges, léthargie, une vision floue, une diminution de l'acuité visuelle, et une photophobie (sensibilité à la lumière). Un coma et des convulsions apparaissent dans les cas graves. Des décès ont été signalés après l'ingestion de 15 ml ou 3 cuillères à café d'une solution à 40 %. La consommation d'un volume plus faible peut provoquer une cécité.

Les complications neurologiques et ophtalmologiques sont les plus fréquentes et surviennent avec des taux sériques de méthanol supérieurs à 20 mg/dl.

Le pronostic de l'empoisonnement au méthanol est en corrélation avec la quantité de méthanol consommé. La dose létale minimale de méthanol chez l'adulte est de 1 mg/kg de poids corporel. 

Source : Promed.


Référence principale :