Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Premier cas de dengue autochtone en France métropolitaine Médecine des voyages

Publié le 9 oct. 2018 à 14h08

Biographie

Médecin retraité, spécialisé en médecine des voyages. Membre de la Société de médecine des voyages ( depuis 2000) Formateur en vaccinologie et médecine des voyages (depuis 2000)

Liens d'intérêt

Absence de lien d’intérêt avec les firmes pharmaceutiques

En France métropolitaine, le 4 octobre 2018, le laboratoire national français de référence pour les arbovirus a confirmé un cas autochtone de dengue à Saint Laurent du Var en région Provence-Alpes-Côte d'Azur. 

Il s’agit du premier cas autochtone, identifié en 2018, en France métropolitaine. Le 21 septembre le patient est symptomatique. Il s’agit pour l’instant d’un cas unique et géographiquement isolé. La personne contaminée a consulté un médecin traitant et son état n’inspire aucune inquiétude. Le diagnostic biologique confirme le diagnostic de dengue à virus de sérotype 2.

Le patient, réside à Saint Laurent du Var, n'a pas voyagé en dehors de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur dans les 15 jours précédant l'apparition des symptômes. Le département des Alpes-Maritimes est colonisée par Aedes albopictus depuis 2004 et une surveillance renforcée est mise en place chaque année de mai à novembre. 

Des mesures de contrôle et de prévention ont été / sont mises en place dans la zone conformément aux recommandations nationales.

Cas isolé ou petit groupe de cas de dengue autochtone dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur où Aedes albopictus est établi et des événements similaires ont déjà été signalés, documenté au cours des années précédentes (2010, 2013, 2014, 2015). 

En 2018, 57 cas de dengue ont été importés et ont été notifiés dans des zones actives d’Aedes albopictus en France métropolitaine, dont 21% ont été importés de la Réunion et 35% de Thaïlande. 

C'est une augmentation significative par rapport aux années précédentes. Le risque de transmission ultérieure est considéré comme faible en raison des conditions météorologiques défavorables, des activités actives de recherche de cas sont en cours.

Rappels sur la dengue 

La dengue, maladie virale due au virus de la Dengue (4 sérotypes) de la famille des Flaviviridae, transmise par une piqûre de moustique, se manifeste le plus souvent par un syndrome grippal (fièvre, douleurs musculaires, parfois éruption cutanée). La dengue peut évoluer en forme grave hémorragique. La prise d'aspirine est formellement déconseillée. Il n'existe pas de traitement médicamenteux préventif disponible contre la dengue.

Il n'existe pas de traitement spécifique contre le virus. Pour les touristes européens, la prévention de la dengue passe donc par la lutte contre son vecteur Aedes albopictus. Le moyen le plus efficace pour combattre ce moustique est d'éliminer ses lieux de ponte (soucoupes, petits récipients, déchets, réservoirs, vases, pneus, etc.).

Il est conseillé aux voyageurs de se protéger des piqûres de moustique. Il convient de respecter les mesures habituelles de lutte anti-vectorielle :

  • Port de vêtements couvrants.
  • Répulsifs anti-moustiques, contenant du DEET, sur la peau découverte.
  • Vêtements et moustiquaire imprégnés d'insecticide pour la sieste et la nuit.
  • Les personnes qui utilisent un écran solaire doivent appliquer le répulsif 20 minutes après l'écran solaire.

Afin d'éviter au maximum la dissémination du virus de la dengue sur le territoire métropolitain, devant une fièvre d'apparition brutale et des douleurs articulaires ou musculaires dans les 15 jours qui suivent le retour d'un voyage en zone à risque, il faut consulter son médecin au plus vite en signalant son voyage.

Sources :European Centre for Disease Prevention and Control ; Agence Régionale de Santé Provence-Alpes-Côte d'Azur.


Maladie : Dengue

Vaccin : DENGVAXIA

Référence principale :