Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Transmission soutenue du paludisme en Afrique du Sud Médecine des voyages

Publié le 18 déc. 2018 à 13h42

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En Afrique du Sud, les cas de paludisme augmentent comme prévu au cours des mois d'été. À la fin du mois d'octobre 2018, plus de 16 000 cas avec 110 décès ont été notifiés.

Il y a eu une expansion récente du paludisme à faible taux de transmission dans certains districts précédemment considérés comme zones indemnes, comme le district de Waterberg

Les personnes qui envisagent de voyager sont invités à prendre des mesures adéquates pour se protéger contre la piqûre du  moustique:

  • réduire le contact avec les moustiques en limitant l'activité en plein air à la nuit tombée ;
  • porter des vêtements couvrant (pantalons, chemises manches longues) ;
  • protéger la peau nue (sans oublier les pieds et les chevilles), en utilisant des répulsifs anti-moustiques contenant 50 % de DEET ;
  • utiliser des moustiquaires imprégnées d'insecticides.

La prophylaxie antipaludéenne doit être envisagée dans les zones à risque moyen ou haut. Les zones qualifiées de "risque modéré" par l'Institut national sud-africain des maladies transmissibles sont des zones dans lesquelles une chimioprophylaxie antipaludique devrait être pratiquée et comprennent : le parc national Kruger, les districts de Vhembe et Mopani, Musina, Thohoyandou et ses environs, ainsi que la zone située entre le parc national Kruger et le Swaziland. 

Source : National Institute for Communicable Diseases (NICD).


Maladie : Paludisme

Référence principale :