Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Manifestations en Inde dans les États du Kerala et du Tamil Nadu Médecine des voyages

Publié le 5 jan. 2019 à 17h44

Biographie

Médecin retraité, spécialisé en médecine des voyages. Membre de la Société de médecine des voyages (depuis 2000) Formateur en vaccinologie et médecine des voyages (depuis 2000)

Liens d'intérêt

Absence de lien d’intérêt avec les firmes pharmaceutiques

En Inde, l'entrée de deux femmes dans le temple Sabarimala le 2 janvier 2019 a donné lieu à de violentes manifestations dans l'État du Kerala.

Ces manifestations ont eu lieu notamment à Thiruvananthapuram, Kozhikode, Pathanamthitta, Palakkad, Kasaragod et Quilon. Ces manifestations ont fait des victimes. Elles se sont propagées à Kanyakumari et à Coimbatore, dans l'État voisin du Tamil Nadu.

Le temple est un lieu-dit localisé au sommet d'une colline à 1260 m dans l'enceinte du Parc national de Periyar, dans les Ghats Occidentaux surplombant le district de Pathanamthitta

Le pèlerinage est en l'honneur de la divinité Ayyappan, fils de l'union entre Shiva et Mohini (Forme féminine de Vishnou) descendu dans la région pour combattre la démoniaque Asura Mahishi, sœur du célèbre démon Mahishasura disposant d'une immunité lui permettant de n'être tuée que par l'enfant de Shiva et Vishnou.

L'accès au temple est interdit, par les hindouistes, aux femmes en âge d'avoir des règles soit entre 10 et 50 ans. En septembre 2018 la Cour suprême d'Inde a révoqué cette interdiction, mais malgré celà, des hindouistes extrémistes empêchent les femmes qui le souhaitent, de s'en approcher pendant les quelques jours d'octobre où il est ouvert et ce, malgré la protection policière.

Il est recommandé de faire preuve de prudence dans ces deux États : 

Le voyageur doit :

  • éviter toutes les manifestations et les grands rassemblements ;
  • limiter ses déplacements au strict nécessaire ;
  • suivre les directives des autorités locales ;
  • consulter régulièrement les médias locaux pour vous tenir au courant de la situation.

Source : France-Diplomatie-Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.


Référence principale :