Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

L’épidémie d’infections à Hantavirus en Argentine déclenche une alerte aux voyages Médecine des voyages

Publié le 2 fév. 2019 à 08h34

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En réponse à l'épidémie d'infection à Hantavirus qui se déroule dans la province de Chubut en Patagonie, dans le sud de l'Argentine, les US Centers for Diseases Control and Preventionont émis un avis d'alerte à l'intention des personnes se rendant dans la région.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé qu'entre le 28 octobre 2018 et le 20 janvier 2019, 29 cas de syndrome pulmonaire à hantavirus (HPS) confirmés en laboratoire, dont 11 décès, ont été signalés à Epuyén, dans la province de Chubut.

Les responsables de la santé ont déclaré que les voyageurs qui se rendaient en Argentine devraient éviter les zones infestées de rongeurs ou les endroits où ils voient des traces de rongeurs (crottes ou nids, par exemple). Les voyageurs doivent également veiller à la propreté de leur hébergement et des emplacements de camping et à la désinfection des zones présentant des signes de rongeurs, si possible.

Étant donné que le virus Andes, contrairement aux autres Hantavirus, peut également se transmettre d'une personne à une autre, les voyageurs doivent souvent se laver les mains et éviter les contacts étroits (tels que s'embrasser, avoir des relations sexuelles ou passer beaucoup de temps ensemble dans un espace physique rapproché) avec des personnes susceptibles d'être malades. Les humains peuvent être infectés par le virus Andes par contact avec des rongeurs infectés ou leurs excréments.

Rappels sur les Hantavirus du Nouveau Monde :

Le syndrome pulmonaire à Hantavirus est une maladie pulmonaire grave causée par un Hantavirus, virus appartenant à la famille des Bunyaviridae.

Les symptômes surviennent généralement 2-4 semaines après l'exposition au virus. Les premiers symptômes sont la fatigue, la fièvre, des douleurs musculaires, des maux de tête. Puis 1à 5 jours après le début des symptômes se produit le syndrome pulmonaire à Hantavirus qui associe toux et difficulté à respirer.

Il n'y a pas de traitement spécifique ni de vaccin.

L'animal réservoir est un rongeur dont l'espèce varie selon les régions du monde, l'homme est un hôte accidentel de ces virus qui peuvent être transmis par inhalation d'aérosols contaminés par les excréments ou l'urine des rongeurs infectés, par contact direct avec les rongeurs infectés vivants ou morts ou avec les matières fécales ou l'urine de ces rongeurs.

Source : Outbreak News Today.


Référence principale :