Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Évolution du foyer épidémique de fièvre de la vallée du Rift à Mayotte Médecine des voyages

Publié le 3 fév. 2019 à 09h22

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

A Mayotte, le 4 janvier 2019, les autorités sanitaires françaises avaient rapporté plusieurs cas de fièvre de la vallée du Rift (nouvelle publiée le 8 janvier 2018). Depuis les autorités sanitaires ont signalé une augmentation du nombre de cas de fièvre de la vallée du Rift au cours des six dernières semaines.

Depuis que le premier cas humain a été détecté le 11 décembre 2018, les responsables de la santé ont notifié 19 cas. La plupart des cas étaient situés dans la partie occidentale de l'île.

Des échantillons prélevés sur des ruminants présents autour de cas humains ont été analysés au Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD) à la Réunion pour la recherche du virus de la fièvre de la vallée du Rift.

Les résultats ont identifié plusieurs animaux positifs dans différents villages situés à l'ouest et au centre de l'île. De plus, un bovin IgM positif a été signalé à Mamoudzou. Il s'agit d'un bovin âgé de 2 ans appartenant à un élevage de 8 animaux dont 4 adultes et 4 veaux de 2 mois. Le contrôle biologique et les investigations sont en cours.

Source : Outbreak News Today.


Référence principale :