Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Consignes de sécurité au Soudan Médecine des voyages

Publié le 25 fév. 2019 à 17h41

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Au Soudan, depuis le 19 décembre 2018, des manifestations ont éclaté dans plusieurs villes, liées aux difficultés économiques.

La contestation se poursuit dans les grandes villes, Khartoum et Omdurman, notamment, au rythme de deux à trois rassemblements par semaine, parfois marqués par des violences.

En réaction à ce mouvement social, le président soudanais a annoncé, le 22 février, un certain nombre de décisions politiques et sécuritaires, parmi lesquelles un rôle accru de l'armée soudanaise dans la gestion des affaires civiles et l'instauration de l'état d'urgence pour une durée d'un an.

A ce stade, les modalités précises d'application de l'état d'urgence ne sont pas encore connues mais les annonces du Président ont été suivies de nouveaux appels à manifester.

Dans ce contexte et jusqu'à nouvel ordre, il est recommandé aux ressortissants français présents au Soudan d'être particulièrement attentifs à l'évolution de la situation et d'adopter une posture de vigilance constante à l´égard des événements.
Les consignes générales de prudence en vigueur jusqu'ici demeurent également de mise :

  • se tenir à distance de tout rassemblement sur la voie publique ;
  • éviter les lieux supposés sensibles, entre le jeudi après-midi et le vendredi soir, notamment les mosquées et les marchés ;
  • s'abstenir de participer à des rassemblements ;
  • en cas de troubles, rester chez soi ou dans l'endroit où l'on se trouve ;
  • consulter les consignes de sécurité données par l'ambassade de France ou éventuellement par les autorités locales.

Source : France-Diplomatie, Ministère de l'Europe et des affaires étrangères.


Référence principale :