Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Difficultés et modification des opérations de change en Iran Médecine des voyages

Publié le 28 fév. 2019 à 10h57

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

L'Iran connaît une crise monétaire sans précédent et dans le cadre d'une réforme monétaire d'urgence, le gouvernement iranien a fixé à 42.000 rials iraniens (IRR) pour 1 dollar (soit actuellement 52.000 IRR/EUR) le taux de change officiel qui est le seul auquel des devises peuvent être changées.

Il a également donné aux banques le monopole des opérations de change. 

Les instructions nécessaires n'ont cependant pas encore été données aux institutions financières ce qui fait que celles-ci s'abstiennent pour l'instant de toute opération de change.

Dans ces conditions il est pour l'instant quasiment impossible de se procurer légalement des rials iraniens d'autant que les carte de crédit et de débit ne fonctionnent pas en Iran. Cette situation est susceptible de se prolonger pendant plusieurs jours. 

Elle incitera certainement le développement d'un marché noir (le dollar pouvant se changer jusqu'à 95 000 IRR).

Des sanctions sévères ont toutefois été prévues à l'encontre des changeurs illégaux, recourir à leurs services peut donc potentiellement aussi entraîner des conséquences pénales pour les touristes.

Source : Royaume de Belgique, Ministère des affaires étrangères.


Référence principale :