Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Intoxication à la tetrodotoxine après consommation de poisson aux Philippines Médecine des voyages

Publié le 28 mar. 2019 à 11h39

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Aux Philippine, selon les indications des autorités locales un enfant de 6 ans est décédé le 26 mars 2019 ; ses parents et ses 5 frères et sœurs sont tombés malades quelques heures après avoir mangé un poisson puffer à Sitio Song-ong Pangan sur l'îlot Olango au large de ,Lapu-Lapu City, près de l'île de Mactan dans la province de Cebu.

Les parents âgés de 35 et 38 ans, et les enfants de 9, 5 et 3 ans ont été hospitalisés pour traitement à l'Hôpital communautaire Rosa Olango puis au Vicente Sotto Memorial Medical Center à Cebu.
Le poisson a été péché le 25 mars et cuit dans du « tinola » une soupe philippine à base de tomates, de gingembre, d'oignon et de moringa.

Le poisson puffer (parfois appelé Fugu, poisson globe, Globefish, ou Blowfish) est très prisé dans de nombreuses cultures asiatiques et est consommé en toute sécurité dans certains pays (comme au Japon) quand il est préparé par des cuisiniers ayant reçu une formation spécifique. Lagocephalus lunaris est une espèce Indo-Pacifique de poissons et puffer est l'une des seules espèces connues pour contenir des concentrations élevées de tétrodotoxine dans la viande, ce qui rend la préparation sûre de ce produit impossible.

Source : Promed.


Référence principale :