Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Cas de rhinosporidiose en Inde Médecine des voyages

Publié le 8 avr. 2019 à 09h15

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En Inde, un homme de 27 ans, a consulté un service d'otorhinolaryngologie clinique pour une obstruction progressive et un saignement d'une narine depuis 3 mois. L'examen physique a montré une masse non pulsatile rouge, granulaire, pédiculée qui obstruait la cavité nasale droite et saignait au contact. La masse a été excisée, et la base de la lésion a été cautérisée. Le diagnostic de rhinosporidiose a été porté sur l'examen histopathologique de la masse.

Le patient a rapporté qu'il se baignait souvent dans l'étang local.

Rappels sur la rhinosporidiose

La rhinosporidiose est une maladie granulomateuse chronique causée par un champignon parasite aquatique Rhinosporidium seeberi.

La maladie est endémique en Inde et au Sri Lanka, et se produit également dans d'autres parties du monde, y compris l'Afrique et l'Amérique du Sud.

Elle affecte les humains, les chevaux, les chiens, et, dans une moindre mesure, le bétail, les chats, les renards et les oiseaux.
La présentation typique est un polype muqueux rougeâtre, friable, touchant la cavité nasale, saignant abondamment au toucher. L'oropharynx, les conjonctives, le rectum, et les parties génitales externes peuvent également être affectés.

Référence : Singh CA, Sakthivel P. Rhinosporidiose. N Engl J Med 2019; 380: 1359. DOI: 10,1056 / NEJMicm1811820.

Source : New England Journal of Medicine.


Référence principale :