Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

En Écosse le nombre de cas d'infection sexuellement transmises est en nette augmentation Médecine des voyages

Publié le 1 juin 2019 à 12h43

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Au Royaume-Uni, les rapports de Health Protection Scotland (HPS) montrent que le nombre d'infections sexuellement transmises (IST), chlamydiose, de gonococcie et de syphilis a augmenté entre 2017 et 2018 en Ecosse.

En particulier, les cas de gonococcie ont augmenté le plus. En 2018, 3 233 épisodes de gonorrhée avaient été rapportés, soit une augmentation de 24 % par rapport à 2017 et le nombre le plus élevé enregistré au cours de la dernière décennie.

Depuis 2013, le nombre de diagnostics de gonorrhée a augmenté de 103% (passant de 1 595 cas en 2013 à 3 233 cas en 2018). 

L'augmentation est due en grande partie à une augmentation de 121% du nombre de diagnostics masculins (de 1 056 à 2 339) et principalement chez les hommes ayant des relations sexuelles avec d'autres hommes.

La gonorrhée rectale chez les hommes, un marqueur des relations sexuelles anales sans condom, a augmenté en 2018 pour atteindre 39 % de tous les épisodes de gonorrhée enregistrés. Le nombre d'épisodes de gonorrhée rectale chez l'homme est le plus grand nombre d'épisodes enregistrés au cours de la dernière décennie.

La chlamydia génitale reste l'IST la plus fréquemment diagnostiquée en Écosse avec 16338 diagnostics déclarés en 2018, ce qui représente une augmentation de 4% par rapport à 2017.

Le nombre de diagnostics de syphilis a augmenté de 14 % entre 2017 et 2018 (de 399 à 455). Il s'agit du total annuel le plus élevé enregistré depuis la mise en place du système de surveillance en 2002-2003.

Source : Outbreak News Today.


Référence principale :