Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Cas d’encéphalopathie spongiforme bovine atypique chez un bovin dans le Mato Grosso au Brésil Médecine des voyages

Publié le 3 juin 2019 à 19h31

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Au Brésil, le 3 juin 2019, le Ministerio de Agricultura,Ganadería y Abastecimiento a notifié à l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) un cas d'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB, ou « maladie de la vache folle ») atypique détecté le 31 mai 2019 chez une vache âgée de 17 ans  dans un troupeau de 22794 bovins à Nova Canaã do Norte dans le Mato Grosso

La détection a eu lieu dans le cadre du système de surveillance brésilien de l'encéphalopathie spongiforme bovine alors que la une vache de boucherie a été retrouvée tombée au cours d'une inspection ante mortem à l'abattoir. Aucune partie de l'animal n'est entrée dans la chaîne alimentaire et il n'y a aucun risque pour la population.

Après que les tests de dépistage effectués par le laboratoire national dans l'État de Pernambuco LFDA / PE aient indiqué la présence d'antigènes du prion, les échantillons ont été envoyés au laboratoire de référence de l'OIE sur l'ESB à Lethbridge, en Alberta au Canada.

L'affaire a été considérée comme « atypique » parce que l'animal a contracté les protéines de l'ESB spontanément, et non par l'alimentation. Classiquement les cas d'ESB sont provoqués lorsque les bovins sont nourris avec des farines à base de cerveau ou de la colonne vertébrale d'autres ruminants.

Un cas analogue avait été signalé en 2012 dans l'État du Panana, et l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) avait maintenu le statut du Brésil comme pays à risque négligeable d'ESB. Le Ministère de l'agriculture du Brésil a déclaré qu'il avait informé tous les importateurs dès le 31 mai 2019 de ce nouveau cas, ainsi que l'OIE.

L'encéphalopathie spongiforme bovine est une maladie du cerveau mortelle pour le bétail qui est transmissible à l'homme par la viande provenant d'animaux infectés provoquant une maladie humaine incurable qui détruit les tissus du cerveau.

Source : Organisation mondiale de la santé animale.


Référence principale :