Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

L’épidémie de fièvre jaune se poursuit au Brésil Médecine des voyages

Publié le 25 juin 2019 à 15h56

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

L'épidémie de fièvre jaune se poursuit au Brésil.

Depuis le début de l'année et jusqu'au 15 mai 81 cas humains de fièvre jaune ont été confirmés et 344 cas cliniques suspectés sont en cours d'analyse.

La majorité des cas proviennent de l'État de São Paulo (68 cas), et quelques cas ont été confirmés dans les États de Paraná (12 cas) et de Santa Catarina (1 cas). 

Par ailleurs, Rio de Janeiro (et plusieurs autres États) rapportent des cas de fièvre jaune suspectés chez des singes.

Le Brésil continue de faire face depuis fin 2016 à la plus grande épidémie de fièvre jaune de ces dernières décennies qui s'est étendue à des régions métropolitaines (dont São Paulo et Rio de Janeiro) et à des zones et îles côtières qui étaient auparavant exemptes de la maladie. Plusieurs dizaines de voyageurs étrangers non vaccinés ont contracté la maladie et plusieurs sont décédés. Malgré des campagnes de vaccination de grande envergure, la couverture vaccinale de la population est insuffisante dans de nombreuses régions et le virus continue de circuler.

Conseils aux voyageurs

L'OMS recommande la vaccination des voyageurs internationaux âgés de plus de 9 mois et se rendant au Brésil. Les zones mises à jour à risque pour la transmission de la fièvre jaune et les recommandations relatives à la vaccination des voyageurs internationaux ont été mis à jour par l'OMS le 3 mai 2018.

En France, le Haut Conseil de la santé publique (recommandations sanitaires pour les voyageurs 2017 et avis relatif aux rappels de vaccination contre la fièvre jaune en Guyane) recommande en outre que les personnes dont la vaccination contre la fièvre jaune date de plus de 10 ans reçoivent une seconde dose de vaccin amaril en cas d'épidémie signalée dans le pays visité, comme c'est actuellement le cas au Brésil.

Les voyageurs qui prévoient de visiter les zones à risque de fièvre jaune au Brésil y compris pour les villes de Rio de Janeiro, Niteroi et São Paulo devraient recevoir le vaccin contre la fièvre jaune au moins 10 jours avant de voyager, suivre des mesures pour éviter les piqûres de moustiques et être avertis des symptômes de la fièvre jaune.

Les recommandations ou obligations vaccinales personnalisées pour un voyage au Brésil, qu'elles concernent la fièvre jaune ou d'autres maladies à prévention vaccinale, sont disponibles sur MedecineDesVoyages.net.

Source : Safetravel.