Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Epidémie d'infections cutanées à Mycobactérie liée aux tatouages en Argentine Médecine des voyages

Publié le 12 juil. 2019 à 13h24

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En Argentine, le ministère de la Santé a lancé une alerte épidémiologique à la suite d'une épidémie d'infections cutanées associées aux tatouages dans plusieurs provinces.

Au total, 68 cas ont été signalés dans la ville de Rosario dans la province de Santa Fe et dans les villes voisines telles que San Nicolás et Villa Ramallo, ainsi qu'à Luján, dans la province de Buenos Aires.

Le rapport note que la majorité des patients ont signalé des lésions cutanées rouges et surélevées avec un prurit variable, apparues entre sept et 15 jours après la réalisation du tatouage. Sur les 68 cas, 55 ont été biopsiés et cultivés: huit d'entre eux ont développé la bactérie, Mycobacterium, sept ont été identifiés comme étant Mycobacterium abscessus.

Le complexe Mycobacterium abscessus comprend un groupe de mycobactéries non tuberculeuses multirésistantes et à croissance rapide, responsables d'un large éventail de maladies de la peau et des tissus mous, d'infections du système nerveux central, de bactériémies et d'infections oculaires et autres.

Les épidémies dues au complexe Mycobacterium abscessus associées à des interventions esthétiques et à des transmissions nosocomiales ne sont pas rares.

Source : Outbreak News Today.