Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Augmentation des cas de gastro-entérite à Mayotte Médecine des voyages

Publié le 23 août 2019 à 08h35

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

A Mayotte, depuis plusieurs semaines, une augmentation des cas de gastro-entérites est observée.

Depuis début juillet, on observe une augmentation de l'activité pour gastro-entérite rapportée par le service d'urgences du Centre Hospitalier de Mayotte (CHM) et les médecins généralistes du réseau sentinelle.

Au total, au cours des 3 dernières semaines, 281 passages pour gastro-entérite aiguë ont été enregistrés aux urgences du CHM et 83% de ces passages concernaient des enfants âgés de moins de 5 ans qui sont les plus à risque de déshydratation.

Recommandations aux voyageurs:

Dès l'apparition des symptômes (fièvre, diarrhée, vomissements, ....) :

  • consulter rapidement un médecin ;
  • se réhydrater : la meilleure prévention des complications de la diarrhée aiguë est la réhydratation (boire de l'eau régulièrement). Des solutés de réhydratation peuvent aussi être utilisés pour prévenir la déshydratation chez l'enfant.

Mesures d'hygiène à respecter  à tout âge :

  • lavage des mains : les mains constituent le vecteur le plus important de transmission de la maladie et nécessitent de ce fait un nettoyage soigneux et fréquent au savon ;
  • hygiène des surfaces : les virus qui transmettent les gastro-entérites sont très résistants dans l'environnement et présents sur les surfaces (poignées de portes, rampes, etc.) ;
  • les surfaces doivent être nettoyées et désinfectées soigneusement et régulièrement avec des produits adaptés (détergents, eau javellisée,…), particulièrement dans les collectivités.

Source : Agence Régionale de Santé Océan Indien.


Référence principale :