Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Israël émet un avertissement à la suite de décès dus à la consommation d'alcool frelaté Médecine des voyages

Publié le 29 août 2019 à 18h50

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Selon un communiqué du 29 août 2019, du ministère de la Santé d'Israël, au moins 13 personnes sont décédées depuis le début 2018 en raison d'une intoxication au méthanol lié à l'alcool.

L'agence a indiqué qu'il ne s'agissait que d'incidents examinés dans des laboratoires, de sorte que le nombre réel serait considérablement plus élevé.

En août 2019, un patient est décédé des suites d'une intoxication au méthanol (dosage dans le sang 30 milligrammes). Le même mois, une femme a été hospitalisée au Centre médical Chaim Sheba ou hôpital Tel HaShomer à Ramat Gan (Tel HaShomer) pour intoxication au méthanol (dosage dans le sang 14 milligrammes de méthanol). 

La vente de boissons alcoolisées contrefaites contenant des concentrations dangereuses de méthanol dans les supermarchés et les kiosques est très répandue en Israël, selon le ministère de la Santé. Les boissons alcoolisées soupçonnées d'être contrefaites peuvent contenir de fortes concentrations de méthanol. 

Selon l'Organisation mondiale de la santé, de nombreuses épidémies d'intoxication au méthanol causées par des boissons spiritueuses contrefaites ou produites de manière informelle ont été observées ces dernières années. Les pays concernés sont le Cambodge, la République tchèque, l'Équateur, l'Estonie, l'Inde, l'Indonésie, le Kenya, la Libye, le Nicaragua, la Norvège, le Pakistan, la Turquie et l'Ouganda. Récemment, le ministère de la Santé du Costa Rica a déclaré (nouvelle n° 14132 du 26 juillet 2019) avoir saisi plus de 55 000 conteneurs d'alcool suspect et fermé 10 établissements à San Jose et à Alajuela.

Rappels sur les accidents au méthanol.

L'alcool méthylique est utilisé comme substitut de l'éthanol dans un grand nombre de boissons alcoolisées frelatées dans de nombreuses régions du monde en développement.

Le méthanol (alcool de bois) est produit à partir de la distillation destructive en bois. La formation de deux métabolites toxiques, le formaldéhyde et l'acide formique, provoque l'empoisonnement au méthanol.

L'apparition des symptômes varie entre 40 minutes et 72 heures après l'ingestion. Les signes cliniques peuvent inclure des maux de tête, des vertiges, une léthargie, une vision floue, une diminution de l'acuité visuelle et une photophobie (sensibilité à la lumière). Un coma et des convulsions apparaissent dans les cas graves. Des décès ont été signalés après l'ingestion de 15 ml (3 cuillères à café) d'une solution à 40 %. La consommation d'un volume plus faible peut provoquer une cécité.

Les complications neurologiques et ophtalmologiques sont les plus fréquentes et surviennent avec des taux sériques de méthanol supérieurs à 20 mg/dl. Le pronostic de l'empoisonnement au méthanol est en corrélation avec la quantité de méthanol consommé. La dose létale minimale de méthanol chez l'adulte est de 1 mg/kg de poids corporel.

Source : Food Safety News.


Référence principale :