Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Epidémie due à une bactérie hébergeant le gène New-Delhi Métallo-bétalactamase en Italie Médecine des voyages

Publié le 16 sept. 2019 à 12h31

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En Italie, les responsables de la santé en Toscane, signalent une épidémie d'infections graves dues à une entérobactérie hébergeant la New-Delhi Métallo-β-lactamase-1 (NDM-1), productrice de carbapénémase, dans les hôpitaux depuis novembre 2018.

Selon les responsables de la santé publique, une diffusion importante a été observée dans la région nord-ouest de la Toscane.

Les bactéries productrices de NDM-1 ont été identifiées dans le sang de patients admis pour une pathologie grave et confirmés par des tests moléculaires.

La propagation de la bactérie NDM-1 a touché de nombreux hôpitaux. Dans la plupart des cas, il s'agissait d'une colonisation, mais il y a eu également des cas d'infections graves chez des patients déjà compromis.

Entre novembre 2018 et le 31 août 2019, les bactéries NDM-1 ont été isolées dans le sang de 75 patients.

la létalité de ces cas est de 40 % des patients atteints de sepsis, un pourcentage comparable à la létalité pour cette affection provoquée par d'autres bactéries résistantes aux antibiotiques carbapénèmes.

La NDM-1 est une enzyme qui peut inactiver les carbapénèmes et d'autres bêta-lactames tels que les pénicillines. Les bactéries hébergeant ce gène NDM-1 sont généralement résistantes à de multiples antimicrobiens, ce qui limite les options thérapeutiques et rend les infections cliniques graves difficiles à traiter.

La plupart des bactéries contenant l'enzyme NDM-1 restent sensibles à deux types d'antibiotiques, la colistine et la tigécycline. Les infections peuvent être asymptomatiques, potentiellement mortelles ou mortelles.

Le niveau de risque dépend de la partie du corps touchée par l'infection et de l'état de santé général du patient.

Source : Outbreak News Today.


Référence principale :