Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Signalement d’une série de cas d’encéphalite à virus de la pseudo rages en Chine Médecine des voyages

Publié le 12 oct. 2019 à 16h51

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Dans un article publié dans le International Journal of Infectious Diseases des auteurs chinois rapportent 5 cas d'encéphalite aiguë causée par le virus de la pseudo rage (pseudorabies PRV). Les 5 patients avaient tous un travail impliquant la manipulation des porcs. Après un début aigu la maladie a progressé rapidement.

Quatre d'entre eux ont présenté une insuffisance respiratoire nécessitant une ventilation artificielle.

Le diagnostic a été confirmé par la mise en évidence et séquençage du virus Suid herpesvirus 1 dans le liquide céphalorachidien.

Tous les patients ont survécu mais ont souffert de diverses séquelles. La pneumonie était la complication la plus fréquente au cours de la maladie.

Jusqu'à présent le Suid herpesvirus 1 était connu pour ne provoquer une maladie que chez les porcs, la maladie d'Aujeszky, cependant, des études récentes ont montré que PRV peut également causer des maladies chez l'homme

Référence : Yang X, Guan H, Li C, et al. Characteristics of human encephalitis caused by pseudorabies virus: a case series study. Int J Infect Dis 2019;87:92-99. doi: 10.1016/j.ijid.2019.08.007.

Source : International Journal of Infectious Diseases.


Référence principale :